Qui est le nouveau Merlin l’emmerdeur ?

c-fou

Le magicien pourrait enfin bientôt sortir de la forêt, le Vestiaire fait le tour des apprentis sorciers. Potion est longueur de temps.

Richard Gasquet

Tout plaidait a priori contre lui mais il a plus de ressources que l’on ne croit. Contre toute attente, il est bien dans la course. Il n’a pas encore 25 ans et sa réputation de joueur doué a déjà surpassé celle de champion en devenir. Certains jours, il ferait passer Harry Potter pour un débutant de paddle tennis. Il a déjà foutu la merde en Coupe Davis, c’est un bon début, mais la prochaine fois il faudra y trouver son compte, off shore si possible. Un avantage : le magicien l’a adoubé et pense pourquoi pas à lui filer ses recettes.

Nicolas Mahut

Blessé en 2008, il vient d’enchaîner une remarquable saison pour son retour. 8 matches sur le circuit ATP, des Challengers en pagaille, une place de lucky loser qui lui permet de perdre contre Grosjean à Metz. Cherbourg, Saint-Rémy de Provence, Bordeaux, Metz, Rennes, attention quand même à ne pas devenir le nouveau Dupuis. L’ancien 40e mondial est 230e, il n’a plus le niveau en simple, il préfère le double, le magicien appréciera. Mahut est à un tournant : saura-t-il changer pour devenir attractif ? Jouer avec le manche est une option.

Gilles Simon

Il a fait le Masters, c’est éliminatoire même si ses balles pourries qui font mal jouer et son intelligence de jeu du joueur chétif sont un hommage au magicien.

Arnaud Clément

Le bandeau, les lunettes, le jeu, le gabarit, la puissance, il a tout pour faire un bon successeur. Bientôt 32 ans, 143e mondial, en plus il a l’air d’avoir de la suite dans les idées. Mais il y a cette finale de Grand Chelem qui fait tâche.

Edouard-Roger Vasselin

Il vient de battre Del Potro avec une coupe de cheveux de jeune premier, et ce n’est pas sans rappeler le sort que le magicien avait jeté à Safin, à moins qu’il ne se le soit jeté lui-même, en même temps que sa raquette. Ca restera à jamais un mystère, comme le vrai niveau de Del Potro ce jour-là et l’identité de l’entraîneur qui a soufflé à Santoro de jouer un coup droit à deux mains.

Julien Benneteau

L’un des favoris à la succession. Depuis qu’il a fait scander « Julien, Julien » à un grand court en Grand Chelem, on le sait capable de tout. Régulièrement taulé par Federer et il habite à Genève.

Jérémy Chardy

Personne n’a parlé d’imposture.

Pédant ce temps-là, Santoro prépare la sortie de son bouquin. Il a vraiment confirmé qu’il arrêtait ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *