L’Edito : Le petit vain Blanc

biurn

C’est le grande question de ce début de siècle : Thierry Henry a-t-il publié plus d’entretiens dans son journal qu’il n’a marqué de buts ? Déontolo quoi ?

Pour être compétitif au haut niveau, il n’y a pas de secret, davantage que les titulaires c’est le banc qui compte. Ainsi, le Barça 2008 sans Henry n’avait pas failli se faire sortir par Chelsea, le Bayern sans Ribéry se balade, le Real sans Cristiano fait des cartons. Bordeaux incapable de jouer avec son équipe B a donc du souci à se faire. Barcelone privé d’Eto’o et d’Henry jusqu’à la fin de la saison se régale d’avance et que dire d’Arsenal. Les Gunners ont un avantage, ils sont en formation type et semblent aussi intouchables que les autres, avec un Wenger toujours frais et enfin revenu des 90 ans d’Angers SCO. On ne sait pas où sont passés Villeneuve et les hôtesses cette fois-ci. La Juve, elle, pourra compter sur son Zidane en l’absence de celui des Girondins pour un probable festival offensif après la leçon de l’Udinese. 

Il y avait aussi de la Ligue 1 ce week-end, où le leader et Grenoble pourraient bien venir se mêler à la lutte pour la C1. La Ligue des Champions c’est d’ailleurs cette semaine. Fiorentina-Lyon et Milan-Marseille, même pas en crypté, c’est toujours mieux que  Bourdon et Tout doit disparaître. Rien à voir, mais c’est l’occasion de revoir Ronaldinho, de retour au plus haut niveau après trois ans de blessures. Il a même failli réussir une talonnade avant son péno. Un peu comme au Camp Nou quand il tirait les penalties de 30m en lucarne. Pour Roger Federer aussi, l’année se termine bien. Le numéro 1 mondial dispute quelques matches exhibitions, Sampras n’était pas libre alors il a pris des seconds couteaux. Attention quand même, cette année il n’y a pas deux Français.

Une belle paire de Robert

Lièvremont n’a vu « aucun bémol », il est ravi d’avoir « des problèmes de riche » au moment de choisir qui jouera les Blacks dans une semaine. Comme Bernard Laporte avant les Poumasses du stade de France. L’Equipe.fr a aussi vu un Trinh Duc taille patron, dommage que la Coupe du Monde ne démarre pas maintenant, les Samoa ont évidemment leur place en finale.

Pendant ce temps-là, l’ancien entraîneur de l’OL, Robert Duverne en personne, est venu soutenir Domenech à sa façon. Rappelant  que « Raymond est le plus fort de tous les entraîneurs que j’ai côtoyés pour ses consignes à la mi-temps d’un match. » C’est un peu facile de tirer sur les ambulances. Robert, un autre compliment pour la route ?  « Il est très bon aussi pour ses briefings d’avant-match. Mercredi, il a été très bref. Il leur a souhaité de prendre du plaisir : « Si vous jouez au foot, il ne vous arrivera rien. » Ca rapporte quand même 862 000 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *