Ligue des champions : Le guichet Munich

nuls

Deux buts, une victoire, une qualification, le tout sans jouer, mais qu’est-ce qui rend Bordeaux si arrogant ?

« Moi aussi, Didier, je te félicite pour la victoire et j’espère que vous vous qualifierez. » Le cachemire n’est plus de saison, Laurent Blanc va sortir son pull jacquard. L’OM c’est déjà du passé, l’humilié du soir était allemand. Van Gaal avait osé mettre la domination bordelaise d’il y a deux semaines sur le compte de l’infériorité numérique, Blanc l’a pris au mot. Cette fois, pas d’expulsion, et seulement Carrasso et Chamakh sur le terrain, les deux seuls à ne pas avoir encore servi depuis le début de saison, puisque Gourcuff c’est psychologique. Les autres avaient interdiction d’accélérer et de réussir une relance. Planus a regoûté aux dégagements plein axe, faire le nombre pour entraîner le Bayern était à ce prix et de toute façon c’était sans risque avec la garantie Demichelis-Badsturber. Un peu nostalgique, Chalmé a failli appeler Blanc, Claude Puel.

Lahm de fond

 Le Bayern est tombé dans le panneau et a cru que 60-40 de possession ça pouvait suffire, même en mettant une passe sur deux en touche. Ciani a donc dû remettre les choses au clair rapidement : une main dans la surface avec Bordeaux, c’est pas penalty, c’est pas carton rouge. Et derrière, un coup franc de Wendel, Gourcuff a même le droit de marquer quand il rate tout le reste du début à la fin du match. Attention à la méprise, un grand joueur ne se voit que dans les grands matches et en rentrant, Jussie a paru bon, en tout cas pas moins que Robben.

Sané le glas

En voyant entrer Gomez à côté de Toni et Robben, Blanc a senti venir le coup de Chamakh. Sur une nouvelle frappe à côté, tout seul à 15 mètres de Carrasso, Gomez a lui-même fini par comprendre qu’il n’avait pas volé l’entrée de Sané. Et c’est évidemment sans réussir une seule passe du match que Bordeaux a marqué par Chamakh au bout d’un raid solitaire, ce qui en soi est assez humiliant puisque c’est la seule chose que personne ne lui demande de faire. Le grand Bayern est décidément orphelin d’Elber, ce n’est pas pour se moquer, enfin pas d’Elber.

Pendant ce temps-là, l’OM se prépare un week-end difficile.

Le malaise VanGall

Carrasso : Il veut bien jouer tout seul face à Vannes, mais toutes les semaines ça peut devenir chiant. Si jamais il peut dépanner.

Chalmé : Un fort accent Ch’ti dans son jeu, ça tombe bien c’est Lille ce week-end.

Planus : Remplacé par Henrique à la mi-temps. Frais et dispo pour le week-end.

Ciani : Un carton rouge, un penalty, pas de but. Sorti à la mi-temps. Frais et dispo pour le week-end.

Tremoulinas : A bien fait de se ménager, c’est Lille ce week-end.

Diarra : Visiblement ça l’emmerdait d’être là, du coup il est sorti à la mi-temps.

Fernando : Remplaçant ou titulaire, il a du mal à connaître sa vraie place, après son match c’est encore plus le cas.

Plasil : Seul Laurent Blanc connaît sa place exacte. Du coup il a été remplacé par un mec que seul Laurent Blanc connaît.

Gourcuff : A joué 15 secondes, apparemment c’est suffisant. Sinon l’important est comme toujours de participer.

Wendel : Il est entré pour taper un coup franc avant de ressortir. Frais et dispo pour le week-end.

Chamakh : Lui aussi a enfin servi à quelque chose dans un match important. En plus, il a eu du boulot vu qu’il n’avait que Carasso pour l’aider.

Jussiê : Sans déconner ?

Sané : Ah oui, il avait joué contre Angers.

Vous avez posé vos questions sur equipe.vestiaire@yahoo.fr

Qu’avait dit le Vestiaire sur Bordeaux ?

Qu’ils se qualifieraient avant même le dernier match et qu’ils humilieraient le Bayern

Qu’a dit Gourcuff à l’issue de son match de merde ?

Qu’avec tout le respect qu’il devait à Chelsea et la Roma, Bordeaux avait les moyens de passer l’année dernière.

Qu’en pense le Vestiaire ?

Que si Bordeaux n’est pas passé, c’est qu’ils en avaient pas les moyens et qu’à force ça va finir par se voir.

Pepe a provoqué un penalty avec une main involontaire alors que Ciani en a fait une flagrante sans penalty. Ca veut dire quoi ?

Vous commencez à comprendre.

Benzema a-t-il joué tout seul ce soir ?

Comment ça Higuain a été nul ?

Qu’a dit le Vestiaire sur Benzema ?

Que c’est le joueur le plus important de l’équipe.

Pourquoi Higuain a-t-il été remplacé si tôt ?

Comment ça Higuain a été nul ?

13 buts en 22 matchs de C1 à 21 ans c’est bien ?

Et 1 but en 17 matchs de C1 à 21 ans ?

Comment ça Higuain a pas le niveau ?

Cette fois c’est vous qui l’avez dit.

Gerrard jouait-il tout seul  à Liverpool ?

Vous avez donc vu le match de Xabi Alonso, nous aussi.

Pourquoi les arbitres favorisent toujours Manchester en laissant jouer jusqu’à ce qu’ils fassent la différence ?

Pour que Bordeaux leur mette une taule en quarts ?

Ronaldinho est-il de retour ?

Marquer un penalty contre le Real après deux passes décisives contre Parme ça classe un joueur.

Mais à l’époque de sa splendeur centrait-il déjà, au lieu de dribbler car il n’avait pas les moyens d’accélérer ? 

Le Vestiaire n’a pas réponse à tout, mais peut-être est-il fini après tout.

Pourquoi Leonardo avait-il des regrets hier soir ?

Vous savez, il a quand même fait venir Beckham, gardé Ronaldinho, et aurait pu en mettre un de plus au Steaua avec le PSG. Ca en fait des raisons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *