Rallye : Pas toujours Dakar

C’était il y a un an, le Vestiaire ne savait déjà pas sur quoi ecrire
 
Cyril Despres ne verra pas les bords du Lac Rose cet hiver.  Et pourtant, le Front Polisario n’a pas encore de branche sud-américaine.

Le débat est aussi vieux que le dernier single de Balavoine. Aventure humaine ou entreprise néocolonialiste, le Dakar n’a en tout cas jamais intéressé grand-monde au-delà des 500 connards engagés (vidéo), de leurs familles et des journalistes qui les suivent dans les bordels du Tiers-Monde. A une période où même Le Vestiaire ne sait pas très bien sur quoi écrire, le rallye tombe à point pour remplir des pages que seuls les sponsors lisent. Gérard Holtz n’a pas besoin de passer en cabine pour garder son bronzage et les petits chefs d’entreprise ont chaque janvier une tribune inespérée dans leur bulletin régional.

Le Dakar, ce n’est pourtant pas qu’une course de nouveaux riches vagabonds, contents de pousser pendant deux semaines le 4×4 que leurs fausses blondes prennent le reste de l’année pour aller faire leurs courses. Il y a aussi les vrais philanthropes, ceux qui veulent juste voir de plus près la misère du monde. Prenez Califano. Il ne connaissait de l’Afrique que l’Ellis Park et un morceau de Max Brito. Sa première sortie dans la pampa saharienne aura fait tomber deux-trois écoliers et pas mal de clichés : les autochtones parlent un dialecte proche de l’Espagnol et il y a après tout au bord des routes beaucoup moins de noirs que dans les faubourgs de Toulon. S’il savait ce que c’était, il penserait que l’apartheid sévit encore.

Despres ou de loin

Le Buenos-Buenos, au moins, ne devrait cette année pas trop faire remonter la mortalité infantile des pays visités. Les petits Chiliens ont déjà vu des voitures, ils sauront s’en écarter. On laissera le chapitre environnemental aux experts pour mieux s’intéresser aux grands noms de la course. Si Le Vestiaire devait établir un autre de ses Palmarès, il aurait bien du mal à savoir qui de Vatanen, Lartigue, Saby, Schlesser, Peter en selle, Masuoka, Tina Thörner, Sainct, Despres ou Yakoubov mériteraient de rentrer dans le Top5 derrière le Kangoo de Luc Alphand et Fabrizio Meoni, le seul à avoir apporté un peu d’humanisme au Dakar. Sans même sauter d’hélicoptère.

Pendant ce temps-là, une poignée de Bretons fait la course entre les Sables-d’Olonne et les Sables-d’Olonne. Yann Eliès finira à cloche-pied.

6 réflexions au sujet de « Rallye : Pas toujours Dakar »

  1. Du très grand Vestiaire! Piquant, acide, et toujours pertinent. En plus depuis 2 jours c’est drôle, ça nous manquait.

  2. Hej, Vous ne savez pas sur quoi écrire ? Le tour de ski, la tournée des 4 tremplins ? C’est trop nul, ou trop froid pour vous ??
    Vous préférez parler d’un non-sport, pourquoi pas le bridge ? Ou le golf ?

  3. Le service sports divers du Vestiaire n’est généralement pas avare en tournées, mais il a arrêté le saut à ski en même temps que Didier Mollard. De là à cracher dans la soupe, il n’y a qu’un pas, que Jean-Baptiste Grange franchira dans quelques minutes.

    On aurait bien parlé cricket sinon, mais la censure sévit encore dans notre rédaction collectiviste.

  4. Hej, Jean baptiste grange ? Pas de quoi faire du foin… Il devrait faire du saut à ski, peut-être serait-il à l’aise sur les tables, il est sûrement assez bête pour ça.
    Non, je vous comprends, les noms norvégiens c’est beaucoup plus dur de faire des jeux de mots avec.

  5. Vous vous positionnez pour le Closefield de Fer 2009 du meilleur commentaire. Même notre ancien stagiaire n’avait jamais osé placer autant de jeux de mots dans la même phrase.

    Quant à nos amis nordiques, la Légende que notre spécialiste triathlon consacrera bientôt à Corinne Niogret sera peut-être l’occasion d’honorer la mémoire d’Ole Einar Hors d’Haleine.

  6. Il arrive quand même un moment où il faut bien que France 2 justifie le salaire de Gérard Holtz et de Christian Choupin, parce que s’il n’est payé pour commenter du foot américain, ça fait cher le touchdown et l’incompétence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *