L’épilogue du Bordeaux Blanc :
La dernière ligne du Saivet

gougou

L’ultime journée du championnat a donc tenu toutes ses promesses. Au terme d’un suspense haletant, le fleuron de la Ligue 1, Marseille, a fini par battre le l’ogre sochalien. Et finalement, Bordeaux ne descendra pas en Ligue 2.

Pour fêter ça, Lolo a promis d’injecter du sang neuf. Hein Verbruggen est heureux que ses méthodes soient enfin reconnues au plus haut niveau. Les Américains auront aussi une part du bonheur girondin, puisque le Cévenol évoque un électrochoc. Selon nos informations, Gasset souhaite éviter les morts et aurait proposé des soins palliatifs en échange. Ses craintes sont pourtant injustifiées, Blanc est bien incapable de bouger le petit doigt ou alors c’est la main entière dans un élan de fraternité avec des mentons croates. De là à remercier ses joueurs de lui avoir volé la Ligue des Champions, il n’y a qu’un pas que l’ancien stoppeur napolitain franchira dès le mois de mai. Un Euro 2012 avant d’aller asseoir son cul plein de blé dans le fauteuil de Ferguson ou Guardiola, à moins que Zidane ait eu le temps de se débarrasser d’Higuain.

Carrasso. A l’époque de Martini, on se serait posé plus de questions.

Chalmé et Tremoulinas. Devaient visionner les bons matchs de Sagna et Evra en équipe de France. Mais Gasset n’en a pas trouvé.

Placente et Jurietti. La Coupe de la Ligue et la Coupe de France ne sont pas une obligation, le match amical contre Angers non plus.

Ciani. Perdre sa place au profit de Henrique devrait lui suffire un bon moment.

Henrique. Si seulement Blanc avait eu le double zéro sur son matricule.

Planus. Le mercredi il se plaignait de ne pas être renouvelé, le samedi il coûtait trois buts à son équipe. Le suicide est un châtiment suffisant.

Diarra. Ses ischios ont Vieira pour modèle, pas besoin d’en rajouter.

Sané. Sa licence amateur n’a pas encore expiré.

Fernando. Le Genoa pourrait bientôt recevoir un appel anonyme d’un agent anonyme de Fernando disant anonymement que son prix a soudainement baissé.

Plasil. Blanc parviendra-t-il à le sélectionner en équipe de France ?

Gourcuff. Son père est responsable de tout, Blanc pensait les griller tous les deux. Mais à 20 ans, il était au Milan AC, à 22 à Bordeaux. Alors, pourquoi s’acharner ? Et puis Libourne Saint-Seurin cherche peut-être un entraîneur.

Wendel. Se faire appeler Michel Bastos ça peut vous briser un homme, la preuve.

Sertic. En patois girondin, Francia signifiait « destination Argentine » il y a quelques années. C’est toujours le cas.

Chamakh. Une prolongation de cinq ans devrait suffire.

Bellion. A 21 ans, il était à Manchester, à 24 à Nice. A quoi bon s’acharner.

Cavenaghi. Les cheveux longs, c’est pas conseillé avec les électrodes, il est donc protégé par les Enfants de Don Quichotte et Quechua.

Gouffran. Le staff lui rappellera gentiment qu’il était fortement pressenti au PSG il y a quelques saisons.

2 réflexions au sujet de « L’épilogue du Bordeaux Blanc :
La dernière ligne du Saivet
 »

  1. Bizarre votre article. Il y a encore quelques semaines vous vantiez les mérites de ces mêmes joueurs.
    Peut être voulez vous nous faire comprendre que la colonne vertébrale de l’équipe ne peut être suppléer? Carasso est meilleur que ramé, vous ne le signifiez point. Pensez vous donc que Ramé méritait meilleur sort?
    Planus n’est certes pas le meilleur DC du monde, mais sa blessure est arrivé au pire moment.
    Tremoulinas n’est pas mauvais, offensivement du moins. Serait-il la réplique de Taiwo? Bon offensivement, limite défensivement?
    Chalmé est pour moi pris à parti par son manager (son entraîneur étant mon concitoyen héraultais J.L Gasset). Je pense que les errements défensifs de bordeaux proviennent plus du milieux que de la défense. Et les errements Offensifs?
    Le milieux de bordeaux n’a pas le niveaux. A part Diarra, what else?
    Gourcuff? volontaire mais trop naif pour l’instant. Tant qu’il ne sera pas plus fourbe, il ne sera pas le futur Zidane.
    Plasil? après avoir joué dans l’équipe finaliste de ligue des champions, il a joué à Osasuna, une vrai progression.
    Fernando? S’il était si bon, pourquoi n’est il pas régulièrement appelé en équipe du brésil?
    Et encore nous n’abordons pas les ailiers Wendel, Gouffran, Jussie. Comment faire confiance à un gars qui vient joué chez toi, qui n’a pas eu les couilles (dixit cayzac) de jouer dans le club de son coeur? Donc en gros il vient chez toi par défaut . Et tu le prends. Bravo Lolo. Bon courage à la tête des bleus, mais je crains que tu ne sois l’homme de la situation.
    Je te respecte (tu as beaucoup de maisons dans mon département et tu as joué dans le club de ma ville)
    mais je crois que tu n’es pas encore à la hauteur. Bordeaux a remporté le titre la saison dernière parce que personne n’en parlait. Tout le monde voyait l’OM. 11 victoires d’affilé ont eu raison de la vindicte populaire. Mais c’est dans l’indifférence que le titre s’est joué. Or, aujourd’hui le FCB est plus visible, et paf ça plante. L’effet de surprise n’est plus. Bordeaux n’est pas un grand club, et n’a pas un grand entraineur. Sinon le vestiaire aurait parfaitement prévu le déroulement de la saison.
    Un grand club aurait il laissé chamackh partir pour 0€? Se serait il renforcé en achetant plasil? Aurait-il vendu diawara pour lancé sané?
    Le bordeaux blanc est fidèle à sa réputation, surfait et sans qualité, cher pour ce qu’il est vraiment.
    A bon entendeur.

  2. Il n’est nullement question de remettre en cause la grande équipe de Bordeaux qui a été irréprochable. Et si nous parlons de Martini c’est bien que Carasso est meilleur que Ramé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *