Ligue des Champions, Bayern-Lyon :
Un supo et Olic

LOL

Claude Puel a raison, les penalties bordelais ont fini par être compensés. equipe.vestiaire@yahoo.fr a fait le reste.

Lyon a-t-il bien défendu hier soir ?

Absolument. Lloris n’a pas dépassé son quota.  Après, il suffisait de défendre le 0-1 que Puel désirait.

Lyon a-t-il bien attaqué ?

Vous pensez vraiment qu’on peut faire les deux dans un match ?

Vous voulez dire que Lyon a fait le match qu’il fallait ?

Exactement. Ils ont fait le même match que d’habitude.

Mais ils n’ont rien foutu du match !!!

Vous êtes sévère. D’abord, le tirage au sort obligeait Lyon à se déplacer sans avantage au score. Ensuite, la supériorité numérique n’a duré qu’une demi-heure. Il y a quand même des concours de circonstances qui interpellent. En tout cas, les Lyonnais n’ont rien à se reprocher, ils ont fait le même match que d’habitude.

On peut donc tirer trois fois et faire un bon match ?

A une nuance près : on peut tirer trois fois et faire le meilleur match que l’on peut.

Ca veut dire que Lyon est une équipe limitée ?

Il va falloir arrêter les sous-entendus, Lisandro a prouvé qu’il était un grand joueur en Ligue 1. Demandez à Juninho, Tiago et Diarra ce qu’ils en pensent.

En tout cas, on a vu un match haché, de la tension, des expulsions et finalement ça se joue sur un détail. Enfin le haut niveau ?

Ou Bayern-Lyon, demi-finale de Ligue des Champions.

Pardon ?

Vous ne semblez pas comprendre. Diego Contento, Müller, Olic, Gomez, Pranjic, Ederson, Gonalons, Källstrom. Gouffran a annulé au dernier moment, il n’était pas libre. En revanche, Zahia l’est toujours contre quelques billets.

Vous n’avez pas mentionné Delgado…

Pour un attaquant, il a fait un excellent match défensif.

Vous ne confondez pas avec Lisandro ?

Ou avec Higuain et une dizaine d’attaquants argentins, peut-être bien.

Qui va gagner la Nouvelle Star ?

Personne ne va vous blâmer. Qui regarderait en entier un match de Bundesliga où Robben marque toujours le même but un mercredi soir ?

Pourquoi Toulalan a-t-il été descendre Robben sur le côté ?

Marquer l’ailier droit c’est le boulot du défenseur central.

Non, de l’arrière gauche !

Non, lui il passe son match à attaquer, et si possible à mettre tous ses ballons en touche. Qu’attendez-vous d’autre de Cissokho ?

Qu’il finisse sa formation à Gueugnon ?

Pas mieux.

Une réflexion au sujet de « Ligue des Champions, Bayern-Lyon :
Un supo et Olic
 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *