M6, Europe 1, Winamax : Vikash ou par carte bancaire ?

Philippe Delerm l’appelle le footballeur de la mélancolie. Comme chaque lecteur du Vestiaire le sait Delerm ne sert à rien. Et Vikash ?

 

Il se définit volontiers comme un cinéaste, un consultant ou un joueur de poker. Dhorasoo c’est un peu tout ça à la fois, on dit même qu’il aurait été footballeur, rumeur la moins vérifiée à son propos. La langue bien pendue, il ne se prive jamais d’ouvrir sa gueule pour peu que M6 accepte de partager son exclusivité avec toutes les chaînes suceptibles de lui offrir un encart publicitaire. S’il sort avec son tee-shirt winamax on peut s’arranger. Loin de la bien pensance gauchisante crypto-marxiste, il ne connaît pas la langue de bois : « Le racisme est inexcusable. » Les pulsions francophiles du requin Blanc sont tombées à point nommé pour permettre au Martin Luther King normand d’écumer encore 15 ou 16 plateaux.

Vikash game

« Un jour je serai président du Havre » : on a les ambitions qu’on veut pourvu qu’elles soient rentables, un coupé sport ça consomme. Un film sur les coulisses de la coupe du monde 2006 ? « Je respecte l’intimité du vestiaire. » Autant ne rien raconter et filmer sa propre tronche, une image qu’il respecte autant que son compte en banque. Comme tout people  il a ses pauvres. Le Malawi pour Madonna, le Sida pour Lady Di, les gamins du Havre pour Vikash. Opportuniste ? Si ça peut faire du bien à tout le monde. Mais s’il n’existait pas, qui tenterait de virer Duchaussoy de la Fédé. Président de la FFF, c’est combien ?  Il a payé pour voir, mais s’est fait virer avant le flop. C’est pas grave, Enghien-Les-Bains est encore accessible par la route. Et si l’Aviation Club de France ne lui prend pas trop de temps  il pourra continuer à s’interesser à l’Inde.

Pendant ce temps-là, Thuram aussi a eu honte mais jamais de ses émoluments. C’était qui ce Tartuffe ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *