La légende d’Oncle Benz : Kaka sur le trône

Nous avions laissé Oncle Benz  triomphant au lendemain d’une demi-finale de Ligue des Champions où il avait pu montrer son survêtement à la télé pendant 90 minutes mais aussi au surlendemain d’une conférence de presse où il avait proposé à Mourinho d’aller se faire enculer. A l’époque il était modeste, maintenant un peu moins.


Mourinho a mis longtemps à trouver les mots pour remercier Benzema d’avoir soutenu, d’un joli silence, sa croisade contre l’arbitrage. Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage, José connaît le refrain, il arrive même à annoner quelques mots de français quand Benzema a fini de répondre à Ianetta. Comme quoi tous les Portugais ont beau parler parfaitement la langue de Ben Arfa, il y a toujours un volontaire pour les faire passer pour des cons et cette fois c’était pas Chico, ni Kaka. Après avoir marqué en 2011 presque moins de buts que le meilleur joueur du monde d’Arsenal Van Persie, Benzema a fini par devenir incontournable. C’est sans doute pour fêter ça qu’il s’est offert contre Majorque ce week-end le luxe de tout rater, il s’en fout, avant il s’en foutait déjà mais désormais on le remercie pour ça, la preuve:

71ème minutes et 24 secondes de jeu, Majorque mène 1-0, Mourinho vient de tenter un coup de poker dont il a le secret, faire entrer une ancienne gloire de Bernabeu au visage un peu niais, Gonzalo Higuain. Avant, il aurait remplacé Benzema, surtout ce Benzema qui ne pèse pas. Mais le meilleur ami des Saint-Mauriens n’a pas envie de rejoindre la sélection nationale sans titre. Il a raison : Benzema contrôle, se retourne et perd le ballon pour Ozil qui sert Higuain. La suite c’est un tir contré qui finit au fond. Gonzalo doit s’y faire, ses buts somptueux appartiennent eux aussi à l’époque où Cristiano avait le droit d’exiger que Benzema ne débute pas. Il en est conscient à voir les 15 longues secondes qui suivent, où le réalisateur en plan serré accompagne Higuain dans sa course effrénée vers nulle part. Rarement but aura été aussi collectivement célébré. A la 44ème seconde de la même minute Higuain a la chance de croiser un compatriote sud-américain adulé en son temps sous un maillot plus coloré. Kaka peut remercier Leonardo ; s’il était parti au mercato, il n’aurait plus jamais pu avoir le privilège de taper dans les mains d’Higuain. A la 57ème seconde, un gros plan montre le même Higuain décidément très courageux en train d’haranguer. Ses coéquipiers sont dans son dos, à qui destine-t-il ses gestes ? Kaka jouait donc le match.

Speedy Gonzalo

83ème minute et 46 secondes, longue ouverture de Ramos vers Benzema qui ne saute pas et préfère un bel ascenceur non sanctionné. Ca tombe bien, Higuain ne demandait que ça pour s’offrir un doublé. Entre 2007 et 2011 en tout cas. Car en 2012, à la 52ème seconde, il commet à son tour une magnifique bousculade sur le dernier défenseur avant de tirer mollement sur le gardien qui ne demandait que ça pour ne pas encaisser un deuxième but d’un joueur aussi nul. Benzema n’a alors plus qu’à pousser la baballe mais le gardien est plus prompt. Alors Benzema un peu énervé nettoie sa chaussure sur le défenseur encore au sol, vous savez celui qui vient de prendre un taquet d’Higuain. Ensuite Callejon, comme d’habitude, la mettra au fond d’une reprise aussi difficile à réaliser que les conneries de ses deux modèles. C’est la superbe fête qui suit qui est intéressante. Callejon court, comme Higuain précédemment, mais lui a la chance de tomber sur la plupart de ses coéquipiers qui cette fois étaient restés sur le terrain, peut-être que Benzema était d’accord. Sans doute même, puisque Benzema en personne finira même par se joindre au groupe, accueillant même Kaka qui découvre enfin ce que ça fait d’être apprécié au bout de trois longues années. A la 15ème seconde de la 84ème minute, Benzema en a assez de sentir la proximité de Kaka et s’extrait de la mêlée. C’est cet instant que choisit Cristiano Ronaldo pour le remercier. De quoi ? Pour le remercier c’est tout puisqu’il n’y est pour rien sur le but. Peut-être aussi car il aimerait continuer à être titulaire. L’image suivante c’est Pepe, Callejon et Higuain qui tentent de déchiffrer un papier. Ca ne doit pas être l’alphabet donc on dira que c’est la facture d’Oncle Benz pour le plus mauvais match de sa saison.

Pendant ce temps-là, si personne n’a voulu de Kaka, Higuain joue apparemment aussi toujours au Real.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *