La question interdite : Higuain doit-il se méfier de Benzema ?

Pipita ça s’écrit pas tout à fait comme pichichi. Pipi au lit c’est entre les deux.

Ses cauchemars se passent toujours de la même manière. Avec un maillot trop grand d’une taille. Ce grand garçon de Gonzalo démarre un match sur une pelouse un peu trop grande, marque éventuellement un but ou deux. Les tribunes sont pleines mais quand il se retourne, c’est Benzema qu’on félicite. Mourinho s’approche bien de lui mais juste pour lui demander s’il est bien né à Brest comme Maradona ou Messi.

Heureusement, ce n’est qu’un mauvais rêve. En réalité, le Brestois est né neuf jours avant Benzema, a disputé 43 matches cette saison et inscrit 22 buts, dont trois en Ligue des Champions. Personne ne songe donc à féliciter Benzema pour ses 7 buts en C1, qui font 26 en 41 matches. Pipita a retrouvé la grande forme des années 2009 et 2010 et cette année il a même marqué en huitième de finale de Ligue des Champions. Mais où s’arrêtera-t-il ?

Il y a deux semaines le cauchemar avait pris pour théâtre la liga. Sa liga où il est si difficile de marquer plus de buts que de matchs joués quand on joue à Levante : titulaire alors que Benzema revient de blessure, il ouvre le score. Après 69 minutes et autant de hors-jeu, il peut sortir sous l’ovation de Bernabeu, pas peu fier de voir entrer le numéro 9 du club. Un survêtement s’enfile-t-il en moins de 33 secondes ? Si oui, c’est au chaud que Gonzalo aura vu marquer Benzema. Un partout, la balle au centre mais une passe décisive dans les arrêts de jeu, ça vous coûte une Une de Marca.

Les GO de Munich

Ce n’était que partie remise jusqu’à hier soir à Nicosie. Nicosie ça sonne bien, quarts de finale de C1 un peu moins. Kaka le soulagera au bout de 62 minutes, mais lui ne marquera qu’un but. Normal, Kaka n’allait pas prendre la place d’avant-centre, alors Benzema s’est dit pourquoi pas, entre deux ballons de but sabotés par un extraterrestre Portugais de 27 ans qui s’approche des 36 buts en 81 matches européens. Benzema a pris place dans l’axe mais une demi-heure, c’est un peu juste pour un triplé, tant pis. Higuain lui apprendra peut-être un jour à en marquer, contre le Chili, l’Espanyol et le Betis en moins de quinze jours c’est tout à fait jouable. Pas besoin de courir ni de savoir faire des passes, encore moins de comprendre les déplacements de ses partenaires, il suffit juste d’attendre dans les six mètres, avec un peu de patience le ballon arrive. Le jour où Benzema arrivera à faire ça, on en reparlera peut-être. En attendant, qu’il se contente de passe décisive pour Higuain, comme samedi contre la Real Sociedad. Ca n’a rien d’humiliant.

Pendant ce temps-là, pourquoi Mourinho ferait un choix pour la finale de Munich puisqu’il a deux attaquants de même valeur ? Et s’il n’y avait pas eu cette hernie discale, on ne parlerait même pas de ce Benzema et Adebayor serait toujours là.

3 réflexions au sujet de « La question interdite : Higuain doit-il se méfier de Benzema ? »

  1. Pas mal de réchauffé en ce moment sur Le Vestiaire ; si en plus, on tombe dans la redondance. Que Benzema soit meilleur qu’Higuain, même Hermel pourrait le comprendre et sans apport extérieur, juste en regardant des matches.

    Bien. Hier, échaudé par Chelsea-Tottenham, j’ai eu la présence d’esprit d’éviter le match se déroulant au Portugal, j’ai donc regardé Nicosie-Madrid. Et ce, après avoir visionné un Madrid-Malaga où les ratés de Benzema ont été masqués par les boucheries/vacheries du backfour du Real, puis Villareal-Madrid avec M. l’arbitre en guest star.

    Bilan : Beaucoup trop d’occasions gâchées par Benz. Mais finalement, qu’importe. Il n’y a qu’une dizaine de matches qui comptent dans la saison, et Malaga et Villareal n’y participent jamais.
    Ceci dit, il y en a assez de ces comparaisons de statistiques entre des équipes/joueurs qui jouent contre des équipes démobilisées même pas capables de faire ne serait-ce qu’une faute alors que son vis-à-vis l’a passé toute la partie.

    Wait and see, donc. Les équipes capables de priver un petit peu plus le ballon et avec de meilleurs défenseurs -sic- (Thiago Silva est-il le seul vrai défenseur du moment ?) arrivent.

    Bonne remarque : Cristiano fera-t-il une passe le jour de la finale ? Et si c’était ça, la clé ? Les clés, on le sait, c’est toujours quand on en a le plus besoin qu’on ne les trouve pas.

  2. Réchauffé, redondance, vous parlez de vos commentaires de merde ?
    Quant à la rédaction du Vestiaire, elle se fout carrément de la gueule de ses lecteurs. Mais heureusement il n’y en a plus qu’un.

    • I think he was saying Milan’s dcfneee are aging (which is true), that Kaka and/or Ronaldo are better than Ronaldinho 9which is also true), and that the overall performances of Real this season are much better than those of AC Milan (also true).The only thing he was wrong about was overestimating the Real defense strength. It was obviously a temporary state that has ended soon and they’re back to their usual.Neither of these two is going to win anything this season, whether it be on the continental scene or even domestically.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *