L’Edito : La Pampa fric

Le Ballon d’or 2012 se cache-t-il en Ligue 1 ?

Qu’est-ce qu’un grand joueur ? Maintenant que Karl Zéro n’occupe plus la case, le dimanche midi sert aussi à réfléchir à la question. Séville, ça permet déjà à Higuain de ne pas rentrer. Sans doute Mourinho a-t-il été vexé de lire que le PSG l’avait approché, et puis Granero et Callejon avaient besoin de jouer.

Séville, ça permet aussi à Benzema et Ronaldo de soudainement se souvenir comment on fait gagner son équipe. Evidemment, il n’y avait ni prolongation, ni séance de tirs au but, ni Ligue des Champions à gagner. Il reste donc un Euro à gagner contre des Allemands et attention à Messi, qui a quand même inscrit ses 56e et 57e buts de la saison. Bravo à lui encore une fois, les Argentins sont au sommet.

En avant gagnant

Alors que Lille et Paris avaient organisé un match de bienfaisance au profit des meneurs de jeu argentins défavorisés, on a cru à la belle histoire. Pastore qui dit avant le match une victoire et c’est le titre, Pastore qui ouvre le score. Pastore, c’est 42 millions, entre 7 et 9 de plus que le budget de Montpellier selon les estimations. Mais pourquoi les Qataris veulent-ils Belhanda ? Pour qu’il signe autant d’autographes que Gilles Simon à Bucarest sans doute. Ses mains ne tremblent pas, celles de Fofana un peu plus. Et celles de ses coéquipiers sous la douche ?

Pendant ce temps-là, Loeb pousse l’ingratitude jusqu’à conquérir l’Argentine à bord d’une voiture tunée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *