L’Edito : Brader Wiggins

Initialement, notre consultant Thierry Bisounours aurait dû venir débriefer la prise de pouvoir de Tony Gallopin sur le Tour mais il ne s’est pas remis du triomphe de Marc Madiot. Alors laissons Jean-René Godart appeler Arthur Vichot, Frédéric et parler d’une « explosion de copains » pour évoquer Vichot et Pinot se tapant dans la main. Laissons Godart lécher les couilles d’Adam qui voit en Pinot la nouvelle star du vélo, même une minute après son arrivée de la 8ème étape : « Vous pensez déjà faire quelque chose au prochain Tour ? ». Laissons Godart compter les mérites de la Haute-Saône qui a reçu l’étape d’avant-hier comme les 100 autres départements qui ont accueilli des étapes depuis 1 siècle et qui a connu la victoire de Pinot hier, ça c’est moins courant en effet, surtout qu’il a des problèmes d’articulations. Ca peut l’emmener loin, déjà qu’Adam l’appelle gamin. Mais c’est surement pas pour faire comme Couderc, Roland ou Gilardi. Enfin laissons la parole à Madiot: « On nous a pris pendant longtemps pour des cons. La roue tourne. » Qui lui demande si lui nous prend pas pour des cons depuis 30 ans ? Pas Godart rassurez-vous.

Pendant ce temps-là Kalou a réussi à eclipser la présence de Chavanel dans les 10 premiers. A moins que le Tour soit devenu particulièrement chiant depuis que le dopage a été vaincu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *