Karabatic : Le tout petit Nikola

C’est avec une surprise non dissimulée que la France a découvert ce soir que son meilleur joueur de hand a choisi Denisot pour expliquer comment sa copine a eu l’idée de parier la moitié de son salaire annuel sur la défaite du meilleur club national face au plus mauvais. Karabatic savait sans doute qu’il serait bousculé par les intransigeants journalistes de la chaîne cryptée:

« Avez-vous voulu truquer ce match ? » Non, il y avait toutes les chances que Montpellier perde contre l’équipe la plus nulle du monde.

« Comment expliquez-vous le nombre de paris inhabituels ? » La Française des jeux s’est trompée sur les cotes. La meilleure équipe du monde avait toutes les chances de perdre et d’être menée à la mi-temps puisque tous les joueurs ne jouaient pas, trop occupés à parier la moitié de leur salaire annuel de façon anonyme.

C’est Daphné Burki qui l’a mis le plus en difficulté : « Comment on vit d’être la cible après avoir été adoré » : C’est injuste.

Sans doute, qui aurait pu deviner que Karabatic n’avouerait pas ce soir sur Canal le geste qui condamnerait à jamais sa carrière ?

Une réflexion au sujet de « Karabatic : Le tout petit Nikola »

  1. Sacré palmarès pour Denisot en ce moment : Zidane 2006, Henry 2010, Karabatic 2012. Quel dommage qu’Armstrong ne soit pas français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *