L’Edito : Kaka cocu

1ère minute: Higuain déserte déjà la pointe de l’attaque et tente de provoquer Piszczek dans son couloir. Le latéral a le dernier mot.

2ème minute: Dans la foulée Higuain, alerté à la limite du hors-jeu, peut jouer un premier duel face à Weidenfeller qui s’interpose devant lui.

Il fallait bien finir par écrire et même par écrire sur du rugby. C’était ça ou des voitures un peu déformées conduites par des millionnaires qui tournent en rond devant des milliardaires. Souvenez-vous, on avait laissé le dernier quinze de France un peu valable éliminé par Nelson Mandela en demi-finale de la Coupe du monde. Depuis Bernard Laporte a fait comme divers chefs d’entreprise, députés, plombiers-chauffagistes, diplomates : il a connu une ministre. En banlieue on appellerait ça une pute. Philippe Saint-André n’a pas eu cette chance, même s’il lui aussi à écumé les pelouses des uns et des autres pour le plus grand bien de son portefeuille. Charge à lui désormais d’apprendre à une horde de jeunes stéroïdés à se servir d’un ballon ovale. Tsonga a bien fini par réussir à apprivoiser une raquette. On déconne. En revanche Karabatic a glissé une douzaine de mots supplémentaires dans son vocabulaire, ça fait 18. 16 de plus que la gonzesse de son frère.

Pendant ce temps-là Benzema n’a pas trop manqué au Real, Higuain non plus.

Une réflexion au sujet de « L’Edito : Kaka cocu »

  1. Oui, Vestiaire ou L’Equipe même combat. Défoncer du Higuain, même quand on est un stagiaire de merde et qu’on se plante une brève sur deux, ça passe tout seul. ça n’empêche pas Higuain d’être mauvais, encore une fois hier, mais il faut bien que BeinSport serve à quelque chose. Peut-on croire les commentateurs quand ils disent que Varane fait un bon début de match alors que Lewandoski donne deux buts par des déviations de la tête ?
    Pendant ce temps, le PSG était sur Canal, Ibrahimovic à l’entrainement. Finalement, Bayal n’est peut-être pas ce joueur qui n’a pas joué pendant un an juste parce qu’il était nul. Montpellier ? C’était quand même Olympiakos en face. Même Fanni en rigole. Ce n’était qu’Olympiakos, alors.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *