Arsenal : Arsène hic

Quinze participations d’affilée, et la seizième est compromise parce que les Manchester, Chelsea, Tottenham et Everton prennent un peu trop de points : un monument du football européen est en voie de devenir gâteux. Mais qui est donc ce vieux monsieur ?


Les notices wikipedia ont décidément réponse à tout. Un officieux classement fait d’Arsenal le 6e club le plus performant de toute l’histoire de la Ligue des Champions, depuis 1992. 1992, c’était justement une année à perdre une finale de Coupe des Coupes, mais à quoi bon parler de l’époque où les cheveux étaient châtains jaunes, Monaco un club de foot où on ne payait pas d’impôts et l’amitié de Charles Villeneuve une simple relation sans intérêts. Et puis qu’importe : tant qu’Arsenal-Barcelone est tiré chaque année en 8e de finale, ça permet de vendre du beau spectacle et Barcelone en quarts.

Hervé Arsène

Ce classement devient plus passionnant quand on clique sur le critère sobrement intitulé « victoires finales ». La 6e meilleure équipe de C1 devient subitement la 16e meilleure équipe avec zéro trophée. Sacrés Valencians qui ont perdu deux finales, eux : ils chipent à nos Gunners la 10e place selon le critère « finales », heureusement Porto, l’Inter, Dortmund et Leverkusen sont restés à une finale eux aussi. Un clic sur la colonne suivante nous apprend qu’avec deux demi-finales, on est 10e du classement, derrière l’Ajax, mais avec Porto, Dortmund et Valence. Tel est naze qui croyait prendre. Au nombre de quarts de finale, Liverpool est derrière : 5, contre 6 pour Arsène. Et en plus ces nuls de Liverpool n’ont participé que 8 fois à la C1, 2 fois à la finale, 3 fois aux demies et souvent avec Smicer. C’est qui le grand club maintenant ?

Pendant ce temps-là, un rapide coup d’œil à l’effectif s’impose. Patience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *