Bayern – Barcelone : La Jupp fendue

Mais la Catalogne est-ce vraiment l’Espagne ?

mul (2)

Et si Thomas Muller était né en 17 à Leidenstadt ?

Aurait-il été meilleur ou pire qu’Elber et Klose ? Aurait-il fait alliance avec la France même au delà de 1940 pour conquérir l’Europe et exploser la Catalogne, si l’on considère que Boulogne-sur-Mer, la gueule de traviole et un but contre l’Espagne en 2006 c’est la France ?  C’est tout son problème à Müller : il est pas très costaud, il est pas très élégant, avec sa gueule il a l’air plus vieux que ses 23 ans, mais il se déplace mieux que n’importe lequel de ses sbires. Et quand il faut investir le camp de l’adversaire, il n’y va pas par la Pologne. Pourtant personne ne sait vraiment que c’est le plus grand. Du coup, à la recherche d’un nouveau nom à se faire tatouer dessus, le Ballon d’or était bien emmerdé la saison dernière. En regardant le vainqueur, il avait pensé à Dogba bien sûr, puis à Cech parce qu’il ne fallait pas déconner quand même. Mais il ne fallait pas déconner quand même. Il ne restait plus que Ronaldo, c’est donc tombé sur Messi.

C’est bien dommage de ne pas regarder les finales avant les tirs au but. On peut parfois y apprendre qu’un joueur décisif dans tous les grands matchs y sera décisif. Le Bayern-Chelsea n’était pas le match de Drogba, c’était celui de Müller avec deux petit points sur le u pour faire peur. Il avait été écarté des demi-finales, ce fut la première erreur d’Heynckes, heureusement le Real fut assez mauvais pour encaisser un penalty de Robben.

Le dernier des Cata lents

Puis Heynckes a décidé de titulariser Müller pour la finale. Comme s’il avait deviné à l’avance que Robben allait tout rater dont un penalty, que Gomez n’allait pas prendre un ballon du match et que Ribéry serait tout juste bon à obtenir un penalty que Robben raterait. Il ne restait plus que Müller pour prendre un ballon de la tête à la 83e et étonnamment il a fini au fond. Mais il fallait aussi compter sur Jupp pour le remplacer par Van Buyten à la 87e. Le football a un côté irrationnel, mais cette fois pas du tout : Drogba a donc égalisé à la 88e.

Tout ça ne serait pas un problème si Müller n’avait pas démarré l’Allemagne-Italie de l’Euro sur le banc. A 2-0 pour l’Italie il était un peu tard pour le faire entrer, mais qui pouvait deviner que Gomez n’allait pas prendre un ballon et qu’il serait remplacé par Klose ? Ca fout les boules, un peu comme cette demi-finale du Mondial 2010. Müller avait marqué en huitièmes et en quarts, mais il était suspendu en demie, l’Allemagne n’avait pas marqué et l’Espagne était passée. On vous l’a dit, c’est son problème à Müller, personne ne sait que c’est le plus dangereux.  Peut-être qu’avec une moustache ça passerait mieux.

Pendant ce temps-là Gerd aussi s’appelait Muller. Pas Mandzukic, ni Gomez. Ca craint

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *