Grand Prix du Bahreïn : Bernie bon voisin

« Il n’y avait pas grosse concurrence mais tel Webber, j’aurais pu ruiner ma course tout seul ! »  Tel est l’humour grinçant et presque drôle de notre nouveau chroniqueur F1 titularisé par les 1232 lectures de son premier papier. Le revoici, et déjà il a la grosse tête, un pseudo et écrit à la première personne. Longue vie à toi Henri Carl et continue de nous faire rire tocard.



Par Henri Carl

Deuxième papier et déjà vedette. On disait pareil de Jacques Villeneuve après sa pôle position à Melbourne pour son premier GP. On connait la suite, alors on va pas s’emballer si c’est pour me contenter d’un titre mondial en onze ans. C’est vrai qu’il aurait aussi pu crever en course comme papa mais mon papa à moi il n’était que postier donc il aurait juste pu crever d’ennui. Vous vous en foutez alors revenons à la passion de Burt Reynolds, à part la culture des navets : la F1. Comme je l’écrivais dans mon premier article consacré au GP de Chine (plus qu’à cliquer sur le lien bande de brêles), Webber a harponné celui qu’il croyait être Vettel dans une manœuvre audacieuse que n’aurait pas renié le De Cesaris de la grande époque. Manque de bol, tel Jacques Laffite et son micro, il se trompa lamentablement de voiture en ruinant la course de Jean-Eric Vergne, lesté désormais d’une belle 12ème place. Sauf que Ricciardo, son suppléant a fini 7ème. Ça craint quand même. Le Vestiaire vous avait prévenu, le kangourou est plutôt moins mauvais que d’autres. Je vous l’avais dit également, Alonso est bien le meilleur pilote du monde actuellement. Après autant de bonnes analyses, dès demain, je deviens voyant ou je suis embauché par le Vestiaire pour ma compétence exceptionnelle. Ça faisait un moment que ce vieux site moribond n’avait rien annoncé de pertinent. Vieux motard que jamais comme disait Thomas Bourgin.

Alonso morning

Pour Bahreïn, on se demande un peu si le très surestimé Rosberg et les McLaren vont passer la seconde. Rien n’est moins sûr. Gutierrez va donc pouvoir tranquillement travailler les freinages après avoir appris l’accélération dans l’aileron de Sutil en Chine. Pirelli va encore nous les briser avec des pneus moisis et pour les Français, pas de surprise, ce sera dur. Grosjean s’accroche, Vergne doit encore apprendre à régler correctement une F1, et Pic va trouver la saison bien longue chez Caterham. Il pourrait d’ailleurs avoir un nouveau coéquipier tant Giedo Van Der Garde est à la ramasse. Kovalainen vient d’ailleurs de reprendre du service mais sans faire d’éclat. A moins que 20ème à plus d’1 seconde de Pic en Libre1, ça soit un exploit. Avoir un nom qui claque ça n’aide pas tout le temps. Enfin, chez Marussia, Bianchi était lui remplacé par un Vénézuélien inconnu et mauvais en libre 1 mais il devrait logiquement enrhumer Chilton lors des qualifs.

Pendant ce temps-là, à Bahreïn, l’opposition continue à contester le régime en place et à remettre en cause la tenue du Grand Prix. Heureusement, MM. Todt et Ecclestone « s’unissent pour exprimer leur soutien au GP de Bahreïn et son organisateur national« . « Ils souhaitent que toutes les parties concernées respectent le désir des écuries, des pilotes, et de tous ceux qui sont impliqués dans la mise en œuvre de cet événement, de faire le meilleur travail possible pendant tout le week-end« . En d’autres termes, arrêtez de nous casser les couilles, la caravane F1 passe et passera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *