Ibrahimovic (3/5) : Le Qatar laqué

La Ligue des Champions 2005 aura servi de répétition à l’édition 2006.


Ibrahimovic se rapproche de son Graal et ne cesse de progresser. Sa valeur de monter et c’est mérité : en huitièmes Nedved et Trezeguet attendent le remplacement d’Ibra à la 59ème minute par Del Piero pour combler les 2 buts qui séparent la Juve du Werder. Mais Micoud mettra finalement le troisième dans les arrêts de jeu. De la tête, s’il vous plaît.  Micoud plantera aussi le suivant à la 13ème minute du retour. Trezeguet et Emerson attendront le remplacement d’Ibra par Del Piero à la 57ème minute pour qualifier la Juve. On comprend mieux pourquoi Ibra était préféré à Del Piero pour débuter les matchs. Ça permettait à Del Piero de les finir.

En quarts, Ibra découvre Arsenal et sa terrible charnière Senderos/Touré répertoriée dans tous les manuels de Saccomano, à 13 euros pièce, le passage à la monnaie unique n’a pas fait que des malheureux. Zlatan sait qu’il est déjà presque en demi. Presque, car les buts de Fabregas et d’Henry vont lui demander un petit effort en plus d’ouvrir sa grande gueule. Il ne se fait pas prier : 1 tir non-cadré, 1 hors-jeu, 3 fautes commises, 1 faute subie. Même les officiels de  l’UEFA se passent de commentaires : 8, Ibrahimović (Juventus) manque le cadre. 54, Ibrahimović (Juventus) se trouve en position de hors-jeu. 65, Coup franc suite à une faute de Ibrahimović (Juventus) sur K. Touré (Arsenal). 69, Faute de Ibrahimović (Juventus).  69 Goal But de Henry (Arsenal) !

Ibra cadre pas

Et d’après-vous, est-ce lors du 0-0 du retour qu’Ibra marquera ses 3 buts en 9 matchs de cette campagne de Ligue des Champions ? En revanche, il y commettra 4 fautes pour une subie. Anticonformiste on vous dit. En 2007, si Trezeguet reste en série B, Ibra veut continuer d’empiler les titres de champion d’Europe. Il prend donc la direction de Milan, pas celui qui est champion d’Europe, l’autre, celui qui veut bien de lui. L’Inter ne va pas le regretter en huitièmes de finale. Il faut dire qu’en face ce n’est que Valence, c’est sans doute pour ça qu’il laisse le soin à Cambiasso et Maicon d’étriller les Espagnols 2 partout à domicile.

Deux semaines plus tard, c’est à deux pas de sa propriété qu’Albiol prendra une semelle d’Ibrahimovic après une demi-heure de jeu. Zlatan reste constant et ne marque ni plus, ni moins que lors des 6 autres matchs de sa C1. Ses partenaires non plus. Ses adversaires non plus qui rejoignent les quarts de finale. Mais Ibra remporte le Calcio, ce qui lui donne le droit à des nouveaux huitièmes de finale de Ligue des Champions. Ce sera en 2008.

5 réflexions au sujet de « Ibrahimovic (3/5) : Le Qatar laqué »

  1. Et le Vestiaire on a compris là, Ibra il s’exprime mieux sur un championnat de 25 matchs. Dommage au passage que la Coupe du monde et la ligue des champion ne durent pas 10 mois. Passez à Nasri, please

  2. On va enfin avoir droit à du vrai journalisme d’investigation !
    Zizou possède-t-il un château en Espagne ?
    Deschamps a-t-il été l’entraîneur d’une équipe située dans un paradis fiscal ?

    Les très nombreux journalistes du Vestiaire seront-ils obligés de porter la moustache ?

  3. En revanche le départ du duo Apathie-Demorand va couter cher au Vestiaire. Bientôt on ne pourra plus rémunérer vos brillantes interventions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *