Paris truqués : Les frères Kara maso 2

Robin n’est donc pas qu’un pied nickelé. Tout a commencé ici

kk5

Il y a des fois où on aimerait revivre une situation et à coup sûr on ne se comporterait pas de la même façon. Si on avait su, on n’aurait jamais fâché papa en le battant au ping-pong sur la table familiale achetée avec ce qu’il lui restait de l’argent de sa perruque. Cela aurait sans doute évité quelques effusions de sang au moins pour cette fois. Les frères Karabatic c’est pareil, peut-être tourneraient-ils 7 fois la langue dans leur bouche avant de la fourrer dans celles de leurs compagnes qui ont causé leur fin de carrière prématurée, leur fin de dignité à tout le moins. Peut-être éviteraient-ils de raconter des grosses conneries à leurs avocats, aux juges, à la police. Peut-être n’auraient-ils pas l’idée saugrenue de mettre en cause la fiabilité des bornes de téléphonie mobile qui permet depuis des années de confondre la plupart des criminels de notre société. Meurtriers comme parieurs escrocs. Peut-être que Nikola ne raconterait tout simplement pas qu’il ignorait tout des mises de sa gonzesse alors qu’il consultait la côte du match à la mi-temps sur son portable pendant que celle-ci pariait à des dizaines de kilomètres de lui, ce qui fout en l’air le peu de défense qu’il lui restait.

En fait non, il lui en reste plein des arguments. Il pourra dire que les flics sont fous, qu’il a été drogué par la mafia albanaise, que l’on vit dans un univers parallèle créé par des Moldaves ou que Costantini est meilleur qu’Onesta. Mais comment reliera-t-il cette « manipulation de l’opinion publique » avec le mail envoyé par son gardien Michael Robin à sa copine, avant de réaliser une mi-temps encore pire que d’habitude. Dans ce gentil message il évoque « une grosse mise à la mi-temps » précisant toutefois qu’ il « ne faut pas en parler par SMS, c’est vachement risqué si ça se capte. » Faut-il en déduire que tous ces gens sont assez bêtes pour penser que 15 joueurs et leurs proches qui parient des sommes inhabituellement fortes sur la défaite de leur équipe à la mi-temps contre la plus faible des équipes possibles ça se verrait pas ? Qu’un mail ne se retrouve jamais ? Qu’un téléphone portable est indétectable ? Que des écoutes téléphoniques ça n’existe que dans « Les Experts » mais pour le coup pas les handballeurs de l’équipe de France, plutôt ceux dirigés par David Caruso.

Cesson ce petit jeu

Avec de tels indices matériels, l’analyse de l’étonnante, et pourquoi pas pitoyable, mi-temps des Montpelliérains est presque secondaire. Il suffira d’un aveu et tout s’écroulera mais même Tapie n’a jamais avoué. Ces aveux ont d’ailleurs déjà eu lieu, ceux des compagnes Karabatic. Et quoiqu’il arrive, ce qu’elles ont fait, est illégal. Et on veut bien comprendre pourquoi les Kara, sont eux, bien innocents. Car s’ils ne l’étaient pas ils perdraient tout, à part leurs charmantes harpies peut-être. Car comme dit le webmaster de Nikola sur son site : « le hand, une histoire de famille. » Pas sûr que papa et maman aient souhaité que leurs fils soient aussi inconséquents.

Car « les Karabatic c’est aussi des valeurs telles que la simplicité, la fraternité ». Il ne manque que l’honnêteté. D’ailleurs, « la complicité est plus que présente entre Nikola et son frère Luka ».  Tout est dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *