Cavani au PSG (1/2) : Montevideo gag

Sa biographie wikipedia passe brusquement de son recrutement en 2007 à Palerme à son arrivée à Naples en 2010. Pourquoi un tel vide ? Faut-il y voir un rapport avec les 64 millions prévus par le PSG pour s’attacher non pas Zidane, Figo ou Ronaldo mais Cavani. Qu’a-t-il fait de si mal pour avoir droit un traitement aussi infâme ? Le Vestiaire a enquêté sur la plus grande star du football depuis Ibrahimovic, Lavezzi, Pastore et Dely Valdes.

pasta

C’est le meilleur buteur du Calcio 2013 et pourtant la concurrence était féroce face à Cristiano Ronaldo, Messi et Falcao. Heureusement pour lui, ils jouaient en Espagne pour l’occasion. Et comme Ibrahimovic avait préféré marquer en France, Cavani a enfin pu triompher. Cavani a d’ailleurs un autre point commun avec Ibra, son staff aimerait qu’il fasse remporter une Ligue des champions. Et ça tombe bien, contrairement à Ibra, Van Persie ou Higuain, il coute cher, très cher. Normal, ce qui est rare est cher. Il serait difficile d’imaginer qu’en payant autant les recruteurs parisiens, dont Laurent Blanc à qui on n’a pas du tout imposé un mec dont il ne voulait pas, ne se soient pas renseignés sur le parcours d’un joueur de 26 ans qui n’a joué qu’à Naples et un peu à Palerme. Un cumul de Lavezzi et Pastore en somme. Le problème quand on cumule le talent de deux joueurs pas très bons c’est qu’on finit par leur ressembler. Vous nous voyez venir et vous avez raison : Cavani a joué deux matchs qui comptent dans sa carrière et il les a foirés tous les deux. Et si personne n’en a voulu avant ou n’a pas souhaité comme Abramovitch aligner autant de biftons c’est peut-être parce que le 14 mars 2012 le grand Edinson a joué contre Chelsea un retour de huitièmes de finale de C1.

Edinson avanie

Mais commençons par le commencement, le 21 février 2012, Naples qui est sorti juste derrière le Bayern du groupe de la mort débarque en huitièmes comme favori face à un Chelsea qui n’est alors qu’un club vieillissant. A la pointe de son attaque, Cavani bien sûr, révélation italienne depuis 5 saisons. 25 ans au compteur il est dans la fleur de l’âge et s’il n’a jamais rien prouvé ce n’est qu’un accident. Le stadio San Paolo se souvient qu’avant Cavani il a aimé un nain argentin, il se souvient aussi que Cavani a planté 4 buts durant les 3 premiers matchs. Stratosphérique. Le cinquième sera pour la 45ème minute. C’est le troisième napolitain, les deux premiers sont l’oeuvre de Lavezzi, les canonniers ont frappé, Juan Mata n’a pas tué*, Chelsea est mort. Du moins le croyait-on avec un duo d’attaquants aussi affuté. Le site de l’UEFA le croyait aussi. Sauf que dans un match aller- retour c’est surtout le retour qui compte. Le 14 mars 2012, quand Ivanovic marque le quatrième but anglais à la 105ème minute tout le monde se demande pourquoi Naples est éliminé. Cavani jouait-il ? Si oui quelle loi lui a interdit de marquer hormis celle du haut niveau ? A-t-il vraiment eu 8 occasions franches ? Peut-on légitimement affirmer que Cavani a éliminé Naples à lui tout seul ? Le fameux site de l’UEFA donne quelques éléments de réponse.

A la 12ème minute, Cavani (Napoli) manque le cadre, à la 13ème minute Cavani (Napoli) manque le cadre. Edinson Cavani tire dans le petit filet sur un excellent service au second poteau de Christian Maggio !  A la 25ème minute Cavani (Napoli) manque le cadre : frappe lointaine de Edinson Cavani suite à un ballon récupéré dans les pieds de Michael Essien. Sa tentative est largement hors cadre. 30ème minute, l’arbitre signale une position de hors-jeu de Cavani (Napoli). 32ème minute Cavani (Napoli) manque le cadre : Edinson Cavani croise trop sa frappe et manque de conclure une contre-attaque éclair du Napoli, qui se présentait à 3 contre 2.

34ème minute, Faute de Cavani (Napoli) sur A. Cole (Chelsea). 44ème minute Faute de Cavani (Napoli) sur Lampard (Chelsea). 94 Prol.  Cavani (Napoli) se trouve en position de hors-jeu : Edinson Cavani est signalé hors-jeu alors qu’il filait droit au but. Naples n’a pas dit son dernier mot ! 108 Prol L’arbitre signale une position de hors-jeu de Cavani (Napoli). 120+1 Prol.L’arbitre signale une position de hors-jeu de Cavani (Napoli).
Cavani a sans doute joué de malchance pour sa première apparition dans un match décisif de ce niveau même si ça a coûté à Naples un premier quart de finale de C1 historique, largement à sa portée. Sauf que ce n’était pas sa première apparition dans un match décisif de ce niveau. Aurait-il déjà coûté à un pays entier une finale de Coupe de monde ? Pas impossible. A suivre ici.
*Jeu de mot basé sur la traduction du mot matar qui signifie tuer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *