Tour de France : Une EPOque formidable

bh (2)

La centième édition de feu à peine terminée, Thierry Bisounours prépare déjà la deux centième avec Christian Prudhomme et ses équipes. Froome sera peut-être toujours là, il vaut mieux s’y prendre à l’avance pour faire un Tour à sa hauteur. Une double ascension de l’Himalaya par l’Everest, l’Annapurna et le Vésuve en éruption serait envisagée. Pour la dernière fois, Thierry Bisounours répond à vos questions posées sur equipe.vestiaire@yahoo.fr

Alors Thierry, quel Tour !

Ben, le Tour de France ! Première question, première bâche, ça démarre fort ! Je mets la même dans la gueule à Vasseur tous les jours. Ça doit le changer de la coke. Et bim !

…Euh, c’est-à-dire que c’était un point d’exclamation… Quel Tour !!!

Ah oui, aucune échappée en plaine n’est arrivée au bout, même à l’époque de l’EPO on ne voyait pas ça. Le sublime tracé de Prudhomme y est sans doute pour beaucoup avec ces 15 étapes de montagne et 8 contre-la-montre.

Il n’y a que 21 étapes…

C’est vrai, c’est trop. On devrait revenir aux fondamentaux comme en 1903. 6 étapes, avec des Bordeaux-Nantes de 425km qui durent 16h, sans parler des Nantes-Paris.

Ça poserait surement un problème à France télé…

C’est vrai que les paysages de nuit ça donne moins bien, ils auraient du mal à capter 50% du public même si les gens ont toujours l’air d’apprécier les 9 passages au sommet de l’Alpe d’Huez. Du coup vous comprenez pourquoi la drogue en intraveineuse a été autorisée, sinon on aurait jamais fini avant le 20h ou Plus Belle la Vie.

Mais le dopage n’est toujours pas autorisé !..

Oh putain, faut que j’envoie un texto à Christopher alors.

Christopher…Froome ???

Ben oui, il était persuadé que vu que Contador avait encore le droit de rouler et que Bjarne Riis a toujours une licence, ça valait pour tout le monde. Moi j’en savais trop rien, ça fait 5 ans que je commentais avec Jaja et on l’a remplacé par Vasseur. On a de quoi s’y perdre. Je vais quand même vérifier l’info, j’entends dire parfois que je suis journaliste. Si c’est le cas Prudhomme est  hypocrite. Non ?

Attention pas de diffamation… Précisez votre pensée.

Ben pourquoi continuer à accepter des bagnards, des repentis, des toxicos, des chauves, des moches ou des prostituées…

Attention, les demoiselles qui remettent les maillots comme au temps où la pilule contraceptive était interdite et où les femmes n’avaient pas le droit à un compte en banque ne sont souvent que des miss locales, pas des putes…

Avouez que la confusion est facile.

Certes. Poursuivez…

Je disais pourquoi les organisateurs tolèrent n’importe qui alors qu’ils ont le pouvoir de les refuser comme à l’époque de Ullrich, Basso ou même Virenque. Ils n’avaient pas la peste bubonique ni même un choléra des familles, ils sentaient juste le soufre. Quand je pense à l’odeur de merde dégagée par…

Stop ! vous vous emballez…

Pardonnez-moi. Sinon on pourra toujours retenir de ce Tour la découverte d’un grimpeur colombien, ou que Jean-François Bernard n’a pas toujours été complètement à côté de la plaque. Enfin, cette année si, mais sur l’ensemble de sa vie non. En 1987 il a gagné le Ventoux. Sinon ce Tour a été celui des coups de gueule de Bernard Hinault comme tous les ans contre les questions qui parlent de dopage. Il ne s’en est pas encore pris aux coureurs français mais ça ne saurait tarder.

Justement, les Français ils sont où ?

On en trouve encore en France, même si Joey Starr pense qu’il faut se barrer. Il s’inscrit dans la lignée des Voltaire, Pascal et autres Lorie ou Ronan Pensec. Sur le Tour en revanche, c’est en effet plus difficile de les retrouver. Sans doute une des conséquences de ce beau tracé ne laissant aucune place à la récupération. Riblon s’en est tiré, il faudra donc supprimer les journées de repos l’année prochaine, ça lui fera les pieds. Je pense que c’est la fin du cyclisme à deux vitesses. Désormais, les Français font du vélo et les autres de la moto.

Mais à l’époque de l’EPO généralisée c’était déjà le cas…

A croire qu’ils sont juste plus mauvais que les autres ? C’est sans doute vrai, mais c’est plus compliqué que ça. Vous n’y connaissez visiblement pas grand chose. Prenez le fameux Tour 98, pas de Virenque, pas de Festina et 8 Français dans les 30 premiers, Robin et Rinero dans les 10. Vous y voyez une règle autre que même Jacky Durand se charge ?

Guimard dit que le classement est rationnel ça veut dire quoi ?

Ça veut rien dire. Si, ça veut surtout dire que les consultants servent à rien.

Mais vous en êtes un

Pas vraiment, sinon je vous dirais que ce Tour a permis de voir des sprinters se casser la gueule, Froome tout tordu sur son vélo et Quintana tenter d’accrocher la deuxième place. C’était pas mal. Les 5 minutes d’avance de Froome après 2 étapes ça ne changeait rien. S’il domine ça fait du spectacle, s’il est battu ça fait du spectacle, s’il est contrôlé positif ça fait du spectacle, le paysage filmé en hélico ça fait du spectacle, Des racines et des ailes ça fait du spectacle aussi. Conclusion : la plupart se branlent de la triche, dont les organisateurs et les diffuseurs. Pas moi.

 

 

 

 

 

Une réflexion au sujet de « Tour de France : Une EPOque formidable »

  1. Encore une retraite pour Thierry Bisounours ? Attention, la suite de l’opération rachat avortée, ce sont les procès puis les aveux. Pour l’occasion, il pourra emprunter l’andouille de Goubert.

    Finalement, sur le Tour, la meilleure place c’est deuxième ; ça permet de faire les mêmes perfs venues d’ailleurs en montagne mais en se payant la gloriole que le premier peut pas avoir, surtout quand il y a un Union Jack devant son patronyme. ça permet d’apparaitre au palmarès un peu plus tard, aussi.
    Mais ce qui paye le plus, c’est 1er ; Armstrong l’avait bien compris et le fric était vraiment son péché mignon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *