Lacourt, champion du monde : Camille la croûte

L’icône people a-t-elle réussi sa reconversion dans le sport de haut niveau ? 5ème sur l’épreuve qui compte, 1er sur l’épreuve qui compte pas. A vous de juger.

lac

Dans un sport où un titre de champion de France ne veut plus dire grand-chose, sa carrière se résume à deux courses.

Mondial 2011, Camille Lacourt est déjà une star. La télé, et s’il le désire le porno s’offrent à lui, et le titre de champion du monde aussi puisqu’il est le meilleur sur 100 dos. On ne sait jamais combien de temps ça peut durer, c’est l’heure d’en profiter. Et quand il s’agit de se mettre sur le dos, comme Valérie Bègue, il est le meilleur quelle que soit la longueur. Juste une référence aux Europe de 2010, rien d’autre, puisqu’en plus d’avoir 1 seconde 3 d’avance sur tout le monde sur 100m, il avait aussi claqué 24’’07 sur 50m. Ça fait de l’écume, une certaine Sandie en est encore toute retournée. Il n’y a donc aucune raison qu’il se chie dessus quand arrivent les Mondiaux de Shanghai. D’ailleurs 52’’76 en finale ce n’est pas si mal, le problème c’est qu’il était en tête à la mi-course, pas Stravius. Mais alors pourquoi Stravius est avec lui sur la première marche du podium ?

Le produit de beauté

La deuxième course est très différente. JO 2012, 53’’08 en finale du 100 dos, il se chie dessus. Le problème c’est qu’il était en tête à la mi-course. Une malédiction, alors qu’il avait déjà tout ce que les champions ont : un jeu vidéo, une marque de fringues et une association à aider. Et bien sûr un site Internet avec une intro où son sublime visage cheveux mouillés apparaît dans des ovules. Ou des bulles, selon les interprétations. Ca en fait des liens qui n’ont rien à voir avec la natation dans cet article de natation mais dans le fond peu importe, avec ou sans médaille d’or au cou il est quand même beau à crever.

En attendant les prochains championnats d’Europe, Camille Lacourt s’est donc remis au travail : il va épouser sa Miss, il lui a fait un gosse, il l’a appelé Jazz, et en plus il s’entoure des meilleurs, et comme ça ne suffit pas il en prend des encore meilleurs et projette un peu comme Agnel de traverser l’Atlantique ou un truc du genre. Si avec tout ça il ne prend pas une moitié de bassin d’avance sur Stravius, c’est à se dégoûter d’avoir fait tant d’efforts pour payer l’ISF.

Pendant ce temps-là, il y a un petit problème : Stravius a tendance à lui mettre des raclées à chaque course depuis les championnats de France. Ça a continué en série mais une finale c’est autre chose, il en sait quelque chose. Tant mieux : quand Camille était ultra-favori il n’a pas réussi à gagner tout seul. Il va pouvoir prouver quel grand champion il est.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *