Handball : la France à fric (1/3)

 Les Spécialistes Hand ayant été déprogrammés de la grille de Canal+, le Vestiaire se voit contraint d’assurer à lui seul le traitement médiatique de ce sport, au risque d’y perdre ce qu’il reste de sa faible audience. Le PSG Handball a-t-il déjà remporté le championnat et la Champions League ? Igor Vori est-il aussi confiant que grand et bête ? Une question demeure, le nouveau pigiste spécialiste handball du Vestiaire parviendra-t-il à être plus chauvin et moins drôle que Brindelle ?

jr

 

Episode 1 : Fier comme un Gardent

Avec l’investissement du Qatar dans la franchise PSG, certains commentateurs – que d’aucuns osent nommer « journalistes » sportifs – avaient annoncé un regain d’intérêt pour le championnat de France, après plus d’une décennie de domination du MAHB. Un an et quelques millions de pétrodollars plus tard, le niveau du suspense aura finalement été proche du QI d’Éric Quintin. Si le budget d’environ 10 millions d’euros du PSG Handball permettrait à peine d’acheter l’appareil dentaire de Cavani, Philippe Gardent s’en est contenté pour recruter parmi les meilleurs joueurs mondiaux à chaque poste.

S’en allant au marché telle une jouvencelle guillerette, il en est revenu sa musette bien pleine. Il se demande par contre si les Hansen, Vori, Abalo, Narcisse, Gunnarsson, Császár, Sierra, Kopljar, Bojinović et consorts pourront tous passer dans le bus.  Heureusement que l’on peut compter sur la ruine de l’Espagne pour permettre aux autres clubs de récupérer des joueurs à prix soldés. La grande braderie de Lille est depuis deux ans délocalisée de quelques kilomètres au sud, direction la Castille : ne plus payer les salaires et déposer le bilan faciliterait visiblement l’exode des joueurs vers la France. De quoi rassurer le Medef sur l’attractivité du pays.

A suivre dans le prochain épisode : le pays des parieurs

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *