Ukraine-France : Crimée châtiment

Vous êtes sans doute nombreux à vous demander comment le Vestiaire a pu avoir raison à ce point là. Au point de parier plusieurs centaines d’euros sur la victoire de l’Ukraine à l’aller. A vous demander pourquoi il y a quelques mois on avait parié les mêmes sommes sur le Bayern face au Barça. On pourrait continuer la liste un bon moment mais à la fin Koscielny ne serait même plus suspendu. Le foot est-il vraiment une science exacte ? Le propriétaire de notre site Internet a-t-il le bras si long qu’il peut transformer Giroud en attaquant le plus nul de l’histoire des Bleus ? On va vous répondre.

gh

Vous avez posé vos questions sur equipe.vestiaire@yahoo.fr

Est-ce la première fois que l’équipe de France rate à ce point un grand match ?

Probablement si l’on en croit la plupart des experts en footballogie. L’accident du jour était absolument imprévisible. Depuis 2008 que cette génération est en place, les bleus ont quasiment répondu présent à chaque fois hormis contre la Roumanie, les Pays-Bas, l’Italie, l’Irlande, l’Uruguay, le Mexique,  l’Afrique du Sud, l’Espagne, l’Espagne, l’Espagne, l’Angleterre, la Suède. A noter quand même une prometteuse victoire contre l’Ukraine en Ukraine. Hélas c’était pas hier soir mais l’année dernière.

Pourquoi tout le monde était content du tirage au sort. La footosphère est-elle peuplée d’incompétents ou de gros blaireaux ?

Question tout à fait légitime. En effet, on peut se demander pourquoi une équipe qui finit deuxième de son groupe en ne perdant pas contre le premier, une équipe qui ne prend pas de but, une équipe qui a peut-être autant envie voire plus et autant le droit et maintenant plus que la France d’aller à la Coupe du monde, pourquoi une équipe doit-elle aussi méprisée et prise de haut par tout le monde alors que le bon tirage aurait été la Grèce même si avec cette équipe de France, il n’y avait aucun bon tirage. A part l’Australie peut-être mais ils sont déjà qualifiés. Mais sinon effectivement l’Ukraine c’est pas génial, c’est même plutôt nul.

Sans doute que la victoire au dernier Euro a trompé tout le monde ?

Sans doute, allons plus loin, en 1991 et en 2006 la France a battu l’Espagne. Est-on forcément favori quand on les joue en 2012?

Cette génération est-elle à foutre à la poubelle ?

Attention mesurez vos propos. Parlez-vous de ce système gangréné jusqu’à l’os dirigé par une oligarchie ? Dans l’attente de vos précisions nous ne critiquerons la FFF dirigée par les forces de l’argent, des types corrompus comme un proprio du Phocéa, des agents de joueurs qui sont aussi les agents des sélectionneurs, des joueurs qui ne touchent plus terre parce qu’ils touchent de quoi acheter toute la Terre et Ribery.

On est nuls ?

Inutile de répondre à votre question. Individuellement, chacun est dans les meilleurs à son poste mais l’égocentrisme empêche de jouer collectivement. Ils sont étouffés par leur suffisance et tout leur est pardonné alors qu’ils devraient rester tranquillement dormir sur leur matelas de pognon sans venir nous faire chier à ouvrir leur gueule et se faire chier eux-mêmes d’ailleurs. Et Ribery.

Quoi Ribery ?

Avant 98, les Français n’étaient pas encore considérés comme des réincarnations d’Athena. S’ils mouftaient Jacquet les virait. Ils sont devenus des grands joueurs avant de péter les plombs. Ribery a pété les plombs avant de devenir un grand joueur qu’il ne deviendra donc jamais. Ribery n’est pas seulement analphabète, ça on peut lui pardonner, mais il est arrogant de bêtise. Il ne peut pas faire un pas sans faire une connerie qui l’empêche de devenir un grand. Ce n’est qu’un bon joueur alors qu’il devrait être aussi un leader, un exemple. Mais comment être un exemple quand on a plus de casseroles au cul que Jean-Pierre Bernès. Tous les 3 mois il vient dire qu’il a changé et 14 fautes de français plus tard il en rajoute une couche. Comment à 2 jours d’un match aussi capital on peut autant fanfaronner à propos d’un hypothétique ballon d’or parce qu’on a battu l’Australie et la Finlande. Finlande qui a eu une dizaine d’occasions rappelons-le.

Il n’y a rien à garder ?

Détrompez-vous, puisqu’on garde la même ossature depuis des années c’est sans doute que c’est ce qu’il y a de mieux. Là-dessus on a pas été déçu : Abidal est fini depuis longtemps et a été aussi nul que d’habitude dans l’axe, le grand Pat Evra est sans doute le plus mauvais latéral de l’histoire des bleus, Koscielny ne vaut toujours rien, Debuchy a pas été moins bon que contre l’Espagne et donc à chier, Matuidi-Pogba ça pourra jouer 2016 c’est pas ce qu’on a de pire.

C’est quoi alors ?

C’est Giroud qui ne sait faire que des déviations à l’adversaire. Le meilleur avant-centre ukrainien depuis Shevchenko. Ribery, Nasri, Valbuena, Remy, c’est bien gentil mais ça pue du cul. Ils sont persos, ne pensent qu’à leur gueule et n’ont donc rien à faire en équipe de France. Personne n’osera jamais, mais il faudrait prendre des mecs peut-être moins bons mais plus simples. Pas des types qui se recoiffent après chaque action. Mais est-ce qu’il en reste ?

A-t-on vécu un nouveau France-Bulgarie ?

Non, ça c’est mardi qu’on pourra le dire ou non.

 

9 réflexions au sujet de « Ukraine-France : Crimée châtiment »

  1. De mon côté, je pense que la Croatie était le meilleur tirage, c’est celle qui a le moins de mental et qui est en train de se massacrer toute seule en ce moment. Cependant, vous avez raison, dans un choix à faire, il y a toujours un meilleur mais forcément un bon.

    C’est toujours possible mais sans mental et gnaque, évidemment, non. Ce serait bien d’aborder ce match comme le Celtic quand il joue au Celtic Park. Mais avec les joueurs de cette équipe, j’en doute fort. Surtout, comment va faire l’équipe pour ne pas encaisser de but ?

  2. Le Vestiaire avait-il raison mais pas tout à fait ?

    Finalement la seule question pertinente qu’on pourra retenir de votre torchon est : Le foot est-il vraiment une science exacte ?
    Eh oui c’est à la fin du bal qu’on paie les musiciens…

  3. Cher Laure Mamadou,

    Nous vous remercions de vos questions qui sont tout à fait légitimes et donc loin d’être idiotes, pas très loin quand même. Inutile d’y consacrer un article même si nous le ferons. Voici quand même la réponse : évidemment le Vestiaire avait raison cela ne vous surprendra sans doute pas. Le Vestiaire avait parié sur l’aller, il aurait été bien peu professionnel de le faire au retour alors que 100% de la charnière avait été changée, dont le fameux Monsieur au moins un but encaissé par match Eric Abidal. Ce qui rendait très incertain le but ukrainien. D’autant que le grand Koscielny d’Arsenal avait bien voulu s’éliminer du match lui aussi, ce qui rendait impossible le but ukrainien. Le reste a été loeuvre d’un joueur hors génération « je m’en fous, je joue mal et je t’encule sale fils de pute ». Ou en tout cas qui n’avait pas encore fait ses preuves en la matière. Il n’y a donc pas une virgule à changer à l’analyse de notre spécialiste et le foot est bien une science exacte. En espérant que votre quenelle ne vous fera pas trop mal, nous pouvons vous indiquer un bon proctologue le cas échéant.

  4. « A vous demander pourquoi il y a quelques mois on avait parié les mêmes sommes sur le Bayern face au Barça ».

    Le doute est permis. Quant à Pogba-Matuidi, ils pourront même jouer 2014.

    Pas une virgule à changer ?

  5. Mamadou, Mamadou, Mamadou,
    Pourquoi un tel laisser-aller ? C’est ça alors le revers de la médaille ? On vous laisse marquer presque deux buts et en retour vous prenez la même chose dans la gueule ?
    « A vous demander pourquoi il y a quelques mois on avait parié les mêmes sommes sur le Bayern face au Barça » Que comprenez-vous dans cette phrase, excepté que le Vestiaire a parié de fortes sommes et gagné d’encore plus grosses grâce à la victoire de l’Ukraine ? Peut-être pensez-vous qu’il n’y a eu qu’un seul match gagné par la France, ou que le Bayern n’a jamais battu Barcelone ou peut-être êtes vous aussi neuneu qu’un fan de Dieudonné. Il reste effectivement un gros doute là-dessus. Quant à Pogba-Matuidi ça pourra jouer 2016 nous sommes d’accord avec l’emploi de votre « même » sur ce point. Bonne nuit.
    PS : Il nous sera très plaisant de vous claquer le beignet une troisième fois s’il le faut. Mais pour la prochaine tentative venez avec des arguments un peu plus solides s’il vous plait.

  6. Sur le fond, ce match et la qualification ne change pas grand chose. J’ai toujours pensé que c’était faisable ; par contre, j’imaginais être beaucoup plus mis en difficulté derrière et devoir concéder des occasions, si bien que je pariais plus pour un fail des attaquants ukrainiens pour permettre à la France de passer. Il n’en a rien été, bien que l’expulsion ait bien arrangé les choses, notamment pour le dernier forcing « kick an rush » d’une équipe qui se raccroche au fait de marquer un but pour passer. Et de cela, il n’y a pas eu non plus tellement ils étaient rincés (à part sur des coups francs aussi bêtes que ceux qui les provoquaient).

    Si je peux me permettre, là où faites erreur, c’est que le bal est loin d’être fini, il dure encore 7 mois et pas sûr qu’on fasse la dernière danse. Deschamps a l’air de se diriger vers du Debuchy-Evra, je ne vois pas comment un tel attelage peut survivre à plus d’un match à élimination directe. Quand à l’axe central, je ne perd pas espoir qu’il aligne enfin de vrais défenseurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *