Handball : Une pinte ou une demie ?

L’équipe de France féminine est donc éliminée en quart de finale. Le spécialiste handball est inconsolable : France TV n’a même pas eu le temps de diffuser un match. Il devra donc attendre avant de pouvoir voir Cléopâtre Darleux sur les ondes en clair.

Une pinte ou bien une demi

Par notre spécialiste Handball Leo Tseu

On vous avait quitté alors que les Françaises mettaient raclée sur raclée. Le spécialiste handball se demandait alors si ces victoires étaient dues à une forte progression du niveau des filles d’Alain Portes, ou si elles n’avaient affronté que des équipes en carton. Il avait été rassuré par leur (courte) victoire face au Monténégro (17-16). Oui, s’il ne sait pas placer ce pays sur une carte, il sait que le Monténégro s’est acheté une équipe féminine lors de l’année 2012 et que celle-ci fait désormais partie des cadors du circuit. Il a été bien moins rassuré quand la même équipe n’a pas passé les huitièmes de finales. Bon c’était contre le Danemark, qui joue au handball depuis un peu plus tôt que 2012.

Mais les Françaises on continué à confirmer. Contre la Corée du sud (27-22) d’abord, leur permettant de terminer la phase de poule invaincues. Puis en huitièmes contre le Japon (27-19). Précisions pour les grands et les petits : l’Asie n’a jamais été une grande terre de handball. Mais les choses sont mal faites. Le monde est cruel. Dans les compétitions internationales, il ne sert à rien d’être invaincu en poule. Ce qu’il faut, c’est être invaincu en phase finale. Manque de bol. En 2003, au rugby, Laporte n’avait pas prévu la pluie. En 2013, au handball, on n’a pas prévu que nos adversaires finiraient par défendre et mettre des buts. Le match, on l’a perdu entre la 10ème et la 21ème minute. A la 10ème, La France mène 5 à 3. A là 21ème, elle perd  10 à 5. Se prendre un 7-0, c’est rarement bon signe. On gardera la joie d’avoir pris part à la compétition. Mais ça ne compte pas. Car, malheureusement, en sport, l’essentiel n’est pas de participer, mais de gagner.

On aimerait vous parler de la qualification du Brésil contre la Hongrie et de la rigueur dont l’Allemagne devra faire preuve face au Danemark. Ou de la Serbie qui ne devrait pas résister à la beauté du jeu norvégien. Mais maintenant que la France est éliminée, peu de chance de voir du hand féminin dans les médias. Même avec la France en finale après tout …

Pendant ce temps, le Vestiaire n’a pas remporté les Golden Blog Awards. Faire voter les seuls rédacteurs n’était donc pas une stratégie payante. Tout le monde n’a pas les mêmes moyens qu’Hambourg pour faire élire Bertrand Gille meilleur joueur du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *