Ligue 1, 20e épisode : « José ? Un nigaud »

 Comme chaque semaine vous avez chatté, chaté ou fait un un chat, avec notre spécialiste animaux de compagnie sur equipe.vestiaire@yahoo.fr. Voici le compte-rendu de cet échange enrichissant surtout pour nous. Lisez jusqu’à la fin, le nom du ballon d’or y est révélé

ghf

Quand il dit que l’objectif de l’OM est la 3e place, Anigo doit-il croire à ses propres conneries ?

Vous touchez là la difficulté du métier d’entraîneur. Sans doute, dans un monde parfait, devrait-il plutôt parler de l’identité de son latéral gauche, de l’investissement défensif de Payet, de l’âge de Cheyrou et de Diawara, ou du véritable niveau au Scrabble de Thauvin. Mais le monde n’est pas parfait et son métier consiste à faire croire qu’il croit à ce qu’il fait. Il parle donc de 3e place, de la perspective du Mondial pour plusieurs de ses joueurs, et il le fait assez bien puisque personne ne trouve ça choquant, pas même Deschamps. Un jour pourtant, il faudra comparer les carrières de Gignac et de Baup. Les deux hommes s’apprécient beaucoup.

Nice, ça joue bien, non ?

Vous avez reconnu la patte Puel. Quand son équipe a une gueule de 15e en fin de saison, il en fait quelque chose. Quand elle a une gueule d’européen avec un stade flambant neuf, elle redescend à la 15e place. Et il en refait quelque chose.

Alors ce derby de la Garonne, énorme non ?

Flash back durant la saison 2008-2009. Bordeaux finira champion, Toulouse 4e. Jamais un derby de la Garonne n’aura autant suscité d’attention. Il y avait des stars partout, et comme souvent dans les grands matchs, elles décideront du destin de ce festin. Les Girondins s’imposeront 2-1. A la 29e minute, un très beau jeune homme à tête de Merlu surgit et ouvre le score, précipitant la chute de Toulouse comme celle de Lyon plus tard. A la différence qu’il ne portera jamais le maillot de Toulouse. Puis à la 40e minute, un attaquant formé à Cannes et à Manchester United va prouver qu’il ne méritera pas d’être aujourd’hui un cadre de la réserve bordelaise à 31 ans. Bordeaux est souverain, et le but tardif du Téfécé, grâce à l’un de ses futurs internationaux qui sera pisté par le Barça et acheté par Tottenham où il ne jouera pas, n’y changera rien. Il y avait 27 000 personnes en extase dans les tribunes, Chaban peut en accueillir 34 000.

Sochaux s’est-il renforcé avec Jordan Ayew ?

Poser la question, c’est déjà y répondre.

Alors ils sont foutus ?

Pas forcément. Si Lyon ne prend pas plus de deux buts d’avance ce soir, rien n’est perdu. Lorient et Marseille l’ont fait.

Lyon joue le samedi soir maintenant ?

Pas mieux.

Paris va-t-il remporter la Ligue des Champions ?

Vous le saurez sans doute en lisant les compte-rendus du match pourri qu’ils feront contre Ajaccio. Petit conseil : lisez attentivement la presse spécialisée : elle parlera sans doute du meilleur duo d’attaquant du monde, ou de Rabiot en équipe de France, ou du Ballon d’or de Thiago Silva. A moins que Schumacher n’en décide autrement. Ne nous quitte pas Michael.

Pendant ce temps-là Ribery va dégonfler un peu son boulard d’or. Pas CR qui s’est contenté de qualifier tout seul le Portugal. La côte cassée de Francky et les quenelles de Sakho n’ont donc pas suffi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *