Coupe du monde 2018 : Deschamps de pommes d’Eder

Il ne connaît pas Snapchat, n’est même pas au courant du grand retour de Jeremstar mais le sélectionneur des Bleus sait encore distinguer Raphaël Varane de Laurent Blanc.  Le résultat de la Colombie il s’en fout mais il peut s’inquiéter quand même car il était là en 2016.

© image http://sport24.lefigaro.fr/

Peut-on remporter un titre suprême avec une défense un peu ridicule ? Tout dépend de Gignac soufflent les Portugais. Voici les véritables raisons de se réjouir ou pas. 

Ils n’ont pas le niveau mais on fera avec

Giroud : Fidèle à lui-même, c’est-à-dire relativement pas au niveau technique d’un match de très haut niveau, il parvient quand même à marquer. Et comme c’est le poto de Grizou, on va beaucoup voir sa belle coiffure en Russie.  Sa femme va encore faire la gueule.

Varane : Même la Colombie ça devient compliqué pour le remplaçant-titulaire du Real. Le très haut niveau il avait déjà dit que c’était pas pour lui dès 2014. Pour être précis c’est quand la pression monte que ses sphincters lâchent. Hélas c’est l’un de rares cadres de l’équipe. Grizou a intérêt à être en forme.

Il n’ont pas le niveau et on ne fera pas avec. Mais on sera peut-être obligé quand même. 

Sidibé :  Ça en devient presque humiliant. On n’a toujours pas résolu le problème des latéraux. Douze ans que ça dure. Ah, si Grizou n’est pas en forme…

Digne : Au début quand il fallait pas défendre on oubliait qu’un gamin jouait contre des adultes. Après on a vu. C’est quoi son poste déjà ?

Enfin cinq titulaires

Lemar : Le seul encore discutable a avoir gagné sa place au cours d’un match de préparation sans aucun intérêt. Impressionnant.

Kante : Il a fait sa merde, mais c’était le meilleur jusque-là. Accidentel.

Matuidi : Transparent. Ce qui est bien et pas bien. Ca reste la Colombie en amical.

MBappé : Assez de déchets pour déborder les salariés de la Hague. Mais la chance c’est qu’il s’agit de combustible nucléaire. Faudra le voir à très haut niveau pour juger. Et le convaincre de défendre un peu plus souvent. Sinon Grizou aura besoin d’être très fort.

Umtiti : La preuve qu’évoluer à Barcelone même derrière ça peut faire progresser. Jusqu’à sa connerie ça permettait même de penser qu’on pouvait se passer des conneries de Koscielny pour toujours, en plus de celles de Varane.

On va quand même pas virer tout le monde

Lloris : C’est plus le grand gardien que c’était. Mais Barthez non plus en 2006 donc s’il arrive à faire un ou deux arrêts entre deux erreurs on s’en contentera. A la condition que Grizou soit en forme.

Griezmann :  Le problème c’est que tout reposera sur lui. En fait ce n’est pas un problème. Pas très intéressant contre la Colombie mais on s’en fout un peu. S’il veut gagner le ballon d’or il faudra pas se contenter d’être en finale. C’est lui Grizou.

Dembele, Hernandez, Ben Yedder, Thauvin, Rabiot, Tolisso on verra cette semaine. Pogba on sait déjà. 

Merci d’éviter que se reproduise.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *