Falcao, la vérité (4/4) : Radamel, le Schtroumpf surcoté

Nous l’avions laissé en 2013, avec un bilan dans les grands matchs équivalent à celui d’Ibra, Cavani, ou Van Persie. Près de cinq ans plus tard, a-t-il enfin permis à tous les journalistes de retrouver leur carte de presse ? C’est-à-dire en étant décisif quand ça compte. Ne serait-ce qu’une seule fois. Allez s’il te plait !

Après avoir presque brillé en championnat, en Ligue des champions et en Copa America, va-t-il également marquer la Coupe du monde de son empreinte. Aucun risque, ça ne laisse pas de trace.

Après plusieurs années d’errances, Radamel retrouve un semblant de dignité à Monaco lors de la saison 2016-2017. Pour son premier huitième de finale de Ligue des champions depuis le 0-5 d’Arsenal en 2010, où il était le 0, Falcao a décidé de frapper fort. Et devinez quoi ? Il ne rate pas le match aller comme à chaque fois. Wikipédia rappelle d’ailleurs qu’il est l’auteur d’un doublé, se montrant « à la hauteur de l’événement« . Effectivement, il marque aux 32e et 71e minutes, de quoi assurer un résultat certain à Monaco, renforcé par la réalisation du jeune Mbappé à la 40e. Le match est presque plié puisque Manchester City ne marquera que cinq fois. Au retour, Falcao et Mbappé font à nouveau parler la poudre. Enfin surtout Mbappé, Bakayoko et Fabinho auteurs des trois buts qui qualifient Monaco.

Kylian Falcao

Qu’importe, Falcao aura le quart de finale aller pour montrer qu’il peut lui aussi qualifier son équipe. Enfin Mbappé surtout qui claque deux fois à Dortmund. Un CSC de Bendtner et l’ASM est déjà quasiment en demi. Quasiment car il faut encore éviter de perdre au retour. Falcao le sait, il va donc tout faire pour mettre les siens à l’abri d’une mauvaise surprise le plus tôt possible à Louis II. Enfin surtout Mbappé qui ouvre le score dès la troisième minute. Radamel ouvre le score à son tour à la 17ème mais seulement le sien. Pour l’anecdote Reus et Germain marqueront aussi. Falcao aura donc une nouvelle chance de se montrer « à la hauteur de l’événement » dans le dernier carré.  Mais Wiki est réaliste, cette fois « il ne peut empêcher l’élimination » face à la Juve. D’ailleurs pour fêter ça il y va quand même de son petit but. Enfin surtout Mbappé. Cette année Kylian n’était pas là pour lui voler la vedette, du coup Falcao a pris ses responsabilités. Monaco n’est pas sorti des poules.

C’est pas le Perou

Et au niveau international, qu’a-t-il fait entre son légendaire quart de Copa America 2011  où il avait arrangé la qualification du Perou, quelques années avant d’arranger le nul, afin de participer au naufrage colombien contre le Japon. Et bien, débarrassé de Mbappé, il a réalisé une jolie Copa America 2015 stoppée en quart de finale face à l’Argentine avec un joli zéro but marqué à son crédit. En quatre matchs. Mais est-il vraiment responsable du 0-0 face à l’Albiceleste ? Pour le savoir, cela necessite quelques notions d’espagnol.   A moins que vous préfériez considérer que l’avant-centre buteur d’une équipe est là pour marquer. C’est comme vous voulez.

Retrouvez les trois épisodes précédents ici, ici et .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *