Formule 1 : Le char Leclerc

En foot Monaco, c’est la France. Pourquoi pas en F1 ?

 

Par Henri Carl

Au lendemain de la démonstration de bollocks de la nouvelle star de l’écurie Ferrari, place au bilan à mi-saison ou  à peu près.

C’est très bon

Mercedes

L’écurie allemande tourne avec une précision germanique. Hamilton prouve une nouvelle fois qu’il reste un excellent pilote qui va bientôt dépasser le Kaiser. Pas Bismarck, ni Beckenbauer.  L’autre.  Sinon Bottas fait son maximum mais on se demande si cela suffira pour sauver sa place.

Ferrari

Bonne saison mais on est encore loin du compte. La faute à un ensemble moteur-chassis nettement en dessous. Vettel a parfois manqué de chance et/ou de motivation et Leclerc impressionne pour sa première saison en rouge, et il a même ajouté une victoire.

RedBull – Honda

L’amélioration est nette mais là encore on reste loin de Mercedes. Verstappen confirme son statut de bon pilote et de tête à claque alors que Gasly, on l’aura compris, a clairement montré ses limites.

Albon va avoir fort à faire s’il ne veut pas connaitre la même carrière que Kyvatt ! Pour Gasly, il va aussi falloir éviter un destin à la Sébastien Bourdais.

McLaren

La résurrection !

Le package est enfin le bon et Sainz et Norris ont fait de belles courses.

Sainz a d’ailleurs dû réagir tant Norris est à la fête. A suivre et à confirmer.

McLaren

Ce fut un poil meilleur. Un poil de cul seulement.

Alonso s’en va comme un prince, en gardant intacte l’image d’un champion d’exception.

Vandoorne s’en va aussi, en gardant intacte l’image d’un pilote à la réputation surfaite et qui n’a rien prouvé en F1.

 

Toro Rosso

Pas mal de  points pour un revenant, Kyvatt, et  presque autant pour un pilote n’ayant jamais touché une F1, Albon, cela impressionne.

Toro Rosso fait beaucoup avec peu, c’est une réalité.

Gasly va maintenant pouvoir se reconstruire dans un environnement qu’il connaît et qui sera certainement plus apaisé que celui de Red Bull.

C’est pas top

Renault

Beaucoup de retard, deux pilotes qui se tiennent, dont Hulkenberg qui tarde à confirmer tout le bien que je pense de lui, ça ne sent pas très bon.

Surtout que McLaren fait mieux avec le même moteur !

Alfa Romeo

32 points, de belles qualifs, et quelques belles performances en course, c’est pas mal.

Par contre, le développement a parfois semblé un peu hésitant.

31 points pour le seul Raikonnen, ça sent également moins bon pour Giovinazzi. En même temps, Ericsson n’aurait pas fait mieux, mais quand même.

Racing Point – Mercedes

Une saison encore compliquée surtout quand votre meilleur pilote se nomme Lance Stroll. Un coup d’éclat n’est jamais à exclure avec leurs deux pilotes mais la voiture est nettement en dessous, l’argent de Stroll père ne fait pas tout.

Haas – Ferrari

From hero to zero.

Rien ne va plus et Haas semble un peu perdu dans le développement de sa F1, Grosjean ayant prouvé que le modèle du début de saison fonctionne toujours mieux que son évolution !

La saison est donc délicate et Gunther Steiner doit en plus gérer les accrochages de Magnussen et de Grosjean. Pas certain d’ailleurs que le duo soit reconduit l’an prochain, mais Magnussen semble avoir un léger avantage.

Williams

C’est toujours difficile de voir ce qu’est devenue l’écurie Williams mais on se dit que là elle ne tombera pas plus bas.

Russel semble avoir de bonnes qualités et Robert Kubica a déjà signé deux exploits : celui de revenir en F1 et celui de marquer un point avec un seul bras !

La voiture manque cruellement de grip et d’appui et on envie de dire que l’on aura pas mieux.

Les Français

Nos pilotes sont globalement menacés. Grosjean tapé par Magnussen, Gasly viré de RedBull, la vie n’est pas un long fleuve tranquille.

Finalement, Ocon va peut-être revenir, en espérant qu’il retrouve le rythme.

Leclerc fait une incroyable saison mais il est monégasque, ça compte quand même ?

Une pensée sur “Formule 1 : Le char Leclerc”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *