Ski, Pinturault : Luc le blond

Le Vestiaire n’a pas souvent osé s’intéresser à la poudre blanche. En tout cas, pas celle qui a permis à Alexandre Pasteur de faire virer Thierry Adam. Comprenne qui pourra. Voici enfin les dix meilleurs skieurs français de ces trente dernières années.

1991-2021. A-t-on le droit de classer Franck Piccard ? Rendez-vous à Albertville.

10. Denis Rey
Si vous le croisez passez lui le bonjour de notre part. Il était à Albertville et croyez le ou non, c’était lui aussi un Top Gun et il aurait bien aimé qu’on fasse une bd sur lui. Mais l’histoire ne retient que ce qui brille. A un Thierry près, il était champion olympique aussi.

9. Franck Piccard
Il n’est que dixième mais évidemment le meilleur c’est bien lui depuis Calgary. Présent le jour J à quatre ans d’intervalle et sous les yeux de Killy, Barnier et Platini en survet rouge s’il vous plait. C’est quand même un peu emmerdant de mettre Crétier devant lui. Des nouvelles de Denis Rey ?

8. Antoine Deneriaz
Il fait partie de cette incroyable liste de skieurs français sans don particulier qui auraient été bien inspirés de jouer au loto durant les JO. Lui on sait plus trop lesquels c’étaient, ni dans quelle discipline. Il a probablement rien gagné d’autre mais il est champion olympique, ce que n’est donc pas Denis Rey.

7. Jean Luc Crétier
On vous a déjà raconté son histoire. Le Japon, une méteo dégueue, Hermann Maier dans le décor. Pour un gars né à Albertville, ça frôle le foutage de gueule. Clairement le moins doué des Top Guns.

6. Jean-Pierre Vidal
Ne nous demandez pas qui c’est. On n’en sait pas plus que vous. Mais on se souvient qu’à Salt Lake il a évité à Amiez de rentrer dans notre Top 3. Car Amiez il a gagné une Coupe du monde quand même et ne s’est pas cassé le bras juste avant les Jeux.

5. Mathieu Faivre
Le choix est discutable vu ce qu’il avait montré jusqu’en 2020. Plus rien ne semble désormais pouvoir l’arrêter. A part la retraite.

4. Sebastien Amiez
On vient de vous le dire. Il est presque champion olympique et presque champion du monde. A peu près le même mental que Pinturault. A vous de voir si c’est un compliment.

3. Luc Alphand
Il a mis longtemps, très longtemps à confirmer. A toujours été incapable de serrer les fesses et de garder le pantalon sec sur les courses d’un jour. Mais une saison magique lui a suffi. Ca valait le coup car ça donne le droit de buter des animaux, de faire de la pub, de polluer l’air et le désert et plein d’autres trucs marrants.

2. Jean-Baptiste Grange
Jusqu’à ce 20 mars 2021, il était l’indétronable plus grand champion moderne du ski français. Faut pas déconner, Killy skiait quand même entre de Gaulle et Pompidou. Capable d’être champion du monde même quand il ne domine plus la discipline. Un vrai surdoué.

  1. Alexis Pinturault

Quand il sera champion olympique l’année prochaine, on ne se demandera même plus s’il était capable de supporter la pression. Régulier, omniprésent, doué, travailleur et humilié par Hirscher pendant si longtemps. Vive la raclette !

CatégoriesSki

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *