L’Edito : Le canal du Riner

« J’étais toujours impressionné de les voir si solides dans les Masters 1000, de toujours les voir en quarts ou en demies. Impressionné, car je sais combien c’est difficile. » Roger Federer, 2010.

Tour de France : Adam et crève

Lorsque l’on a annoncé à Thierry Bisounours la mort prématurée d’un cycliste assez moyen, il s’est d’abord mis à pleurer. Puis son téléphone a vibré, « Espèce d’andouille » affiche le texto. Son pote Stéphane Goubert est bien vivant.

Tour de France : La lettre à L.A.

Notre consultant Thierry Bisounours était à Monaco à la recherche de son pote Stéphane Goubert pour fêter la journée internationale de l’andouille. C’est alors que nous l’avons retrouvé pour évoquer les dernières révélations.

L’édito : De la fuite dans les idées

Albus Dumbledore et Alberto Contador ont diverti la journée d’hier. Jean-Paul Ollivier, qui n’avait aucune abbaye à raconter, s’est permis de l’ouvrir pour noter que le second n’avait pas l’air fatigué à l’arrivée. Alors, lequel a le plus de pouvoirs surnaturels ?

US Open : Info ou desintox ?

Depuis que Thierry Bisounours a obtempéré aux injonctions de Bilou, son patron, il s’est coupé l’oreille et n’est donc plus joignable. Du coup, nous avons contacté son cousin Richard, qui venait tout juste de sortir du bain de boue dans lequel il avait été traîné.

TdF : Le retour de la kazakh jaune

Le Tour du renouveau est sans surprise le plus passionnant de ces 20 dernières années. Pas moins de cinq Astanas peuvent le gagner. Thierry Bisounours qui sait que son ami Stéphane Goubert aime les andouilles nous livre ses pronostics.

L’édito : La patte éthique

Numéro 1 mondial ne veut plus rien dire. Riner l’est quand il veut, Murray a failli y prétendre, Jalabert l’a été et Monshipour ne l’est plus depuis longtemps. Le passeport biologique, ça passe à la douane ?

Dopage : Ça CERA rien

Thierry Bisounours, en congé jusqu’à Paris-Tours, nous a offert une dernière interview avant la fermeture officielle de la saison. Si Thierry Adam voulait l’imiter, jamais il ne l’égalerait.

Alain possible, nul n’est tout nu

Manaudou à la retraite, notre spécialiste offshore s’était promis après Dunkerque de ne plus jamais mettre de tongs pour écrire un papier. L’exploit de William Meynard nous a contraints à le renvoyer dans l’héros. Popov était-il si mauvais ?

L’Edito : Le conseil de Prudhomme

Les derniers deniers publicitaires du service public ont permis d’affréter un avion pour Tenerife et un corail pour Angers. Marie-Christelle Maury n’était ni dans l’un, ni dans l’autre.

France télévisions a renoué ce week-end avec les traditions : quarante-cinq minutes d’hagiographie grand format de Lance Armstrong. C’est très professionnel et bourré de dignité.