Bruits de Vestiaire

NATATION

En (uni)forme olympique

EXCLUSIF : Laure Manaudou nue sous son treillis !

VOILE

Arthaud ou tard

Florence Arthaud avait pourtant bien suivi le conseil. Promis, la prochaine fois, elle essaiera du haut d’une falaise.

HANDBALL

Femme à lunettes…


Le hand féminin, c’était déjà Véronique Pecqueux-Rolland et Isabelle Wendling. Alors si comme Cléopâtre Darleux (c’est son vrai prénom) elles se mettent toutes à choper des abcès aux yeux, autant se remater tout de suite le best of des années italiennes de Didier Deschamps. C’est quand même dommage quand on voit ce que ça donne sans les lunettes :

RUGBY

Règles douloureuses

D’accord, la Coupe du monde est terminée et on ne reparlera plus de rugby sur Le Vestiaire avant l’automne 2015. Ca n’empêche pas de réviser les règles de base de temps en temps.

Cyclisme

Le calendrier de la roue avant

Il y a des jours, comme ça, où on aurait envie d’être une selle de vélo. La fin de l’année approche et avec elle démarre la saison des calendriers. Celui de CyclePassion laissera sur leur faim les amateurs de MILF : Jeannie Longo n’y pose même pas.

FOOTBALL

Savage garden

Pas un Bruit de Vestiaire sans sa grosse info foot anglais : Robbie Savage le Gallois a été éliminé de l’émission Strictly Come Dancing. Il était pourtant bien accompagné :

Longo : « Jeannie tout en bloc »

Il est 17 h 30, c’est l’heure du dîner à la cantine de la résidence Saint-Bruno. C’est là que notre gérontologue a retrouvé la championne du monde 1985, 1986, 1987, 1988, 1989, 1995, 1996, 1997, 2001 devant une assiette de nouilles chinoises.

Lire la suite

Route du Rhum : Un Marc ne vaut pas un copec

Si le nom de Marc Pajot vous évoque quelque chose, c’est que votre dernière heure n’est plus très loin. Car si le personnage a bien existé, c’était bien avant l’avènement de Sylvester Takac à la tête de Sochaux. Cela ne vous dira rien, mais il a participé aux JO de 1972 et en a même ramené une médaille d’argent. Il en a d’ailleurs tellement profité qu’au moment de sa vraie carrière, dans la course au large, à partir des années 1980, il décidera de laisser à ses adversaires le rugueux plaisir de gagner.

En 1978, c’est au fond de l’eau qu’il terminera la première Route du rhum. D’une volonté exemplaire, il épinglera cette même course quatre ans plus tard; il n’y avait donc pas que Florence Arthaud qui y participait. On en restera là. La suite est réservée à un public averti. Capitalisant sur son maigre crédit, Marc Pajot viendra pourrir pas moins de trois coupes de l’America. Enfin presque, puisqu’il ne franchira jamais les régates préliminaires. Depuis 1995, on lui a officiellement interdit de représenter la France. Fauché en plein vol, il n’avait que 42 ans.