Tennis, Gasquet, Razzano, Mahut, Golovin : le carré de n’as

mahut.jpg

Après l'épidémie de Wimbledon, les Français font une rechute. Ils deviennent subitement bons et écrasent des adversaires de qualité. Mais les virus ne durent jamais.

Richard Gasquet souffre de la Noah-titude. Force est de constater que le sorcier de Douala a réussi avec Gasquet le talentueux, là où il avait échoué avec Mauresmo la cérébrêle. Le roi Richard a retrouvé son meilleur niveau, il y ajoute de la constance et ainsi, personne ne lui résiste. Ce qui devrait être le cas 10 mois sur 12 dure depuis deux semaines, sa plus longue période de haut niveau depuis le début de sa carrière pro. Il vient de battre Berdych et rencontrera Ferrer en finale de Tokyo, qui devrait valser si Gasquet poursuit sur ce rythme. Mais si le Français se met à réfléchir, il est capable de se mettre à jouer avec les pieds.

Mahut, lui, a contracté le même virus qu'avant Wimbledon, quand il avait battu Nadal au Queen's. Sérieux, appliqué, il est en demies à Metz et a viré Andreev, dans un duel de serveurs. S'il gagne Metz alors qu'il reste Robredo, Murray et Canas, alors là il faudra l'envoyer passer des analyses : il pourrait être épileptique.

Razzia no

Chez les dames, on connaît le(s) potentiel(s) de Tatiana Golovin. L'ancienne lolita du pôle espoir, que Gasquet aimait entraîner à la cafét' tard le soir pour travailler le haut du corps, a confirmé ses belles formes face à Chakvetadze et à l'un des frères Bondarenko. Opposée à Kuznetsova, l'une des joueuses les plus fraîches de cette fin de saison avec la navigatrice Mauresmo, elle a l'occasion de frapper un grand coup. En accumulant les quarts et demi-finales, elle s'approche du Top 10.

Par contre, le potentiel de Virginie Razzano, personne ne le connaît. Libérée de son éternel appareil dentaire, la 33e mondiale vient de remporter deux tournois : Canton et surtout Tokyo, en battant en finale la femme au nom de mousse à raser, Venus Williams. Cette poussée de fièvre subite est inquiétante. Amélie Mauresmo, sans doute hypocondriaque, a choisi de se faire éliminer au 1er tour de Stuttgart et devrait prendre des vacances pour fuir l'épidémie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *