Football, Euro, Equipe de France, Domenech : Les sept mercenaires

equipedefrance8611.jpg

Christian Karembeu prépare son jubilé. Pascal Vahirua n'aurait jamais songé y participer ; Eric Loussouarn, pas invité, est désemparé. C'est un peu pareil pour Gomis et Landreau. On n'en saura pas plus. La conférence de presse de Domenech a été aussi utile que sa liste des 30.

Les gardiens : Landreau s'attendait à ne pas y être. C'était il y a trois mois.

Coupet. Trop vieux, il n'a plus le niveau, même s'il est capable de fulgurances rappelant qu'il a été un bien meilleur gardien que Lama. Souhaitons qu'il se limite à une seule bourde durant la compétition et que celle-ci ne soit pas trop décisive. Un choix par défaut.

Frey. Met fin à la jurisprudence Letizi et c'est tant mieux. Ne devrait pas entrer en jeu, en tout cas c'est tout ce qu'on lui souhaite (parce que Letizi quand même).

Mandanda. Indiscutablement le meilleur gardien au monde, n'a rien prouvé au niveau international. Mais s'il supporte aussi bien la pression que Daniel Leclercq, ça devrait couler tout seul. Un seul mauvais match cette saison, a eu du mal à suppléer sa défense de merde. Et s'il joue, il aura Thuram devant, ça promet. Il sera numéro 2 bis, mais il ne faut jamais croire Domenech.

La défense : des vieux tauliers et des Lyonnais. Mieux valait prendre des gendres idéaux pour ne pas brusquer les papys.

Sagnol. Titulaire en puissance par le passé, il vieillit et malgré son énorme circonférence de crâne, il sort d'une saison blanche. Les prétendants sont nombreux. Il vient pour être titulaire ou foutre la merde, Hitzfeld pourra prévenir Domenech.

Thuram. L'inévitable erreur de casting. Le sélectionneur a donc choisi de jouer. Si, contrairement à 2006, la France opte pour dominer ses adversaires, et il le faut, il finira comme Desailly. Finira-t-il par payer son but contre son camp à Barthez ? Souhaitons que Sagnol ne soit pas Lizarazu.

Gallas. Intouchable.

Clerc. Pure logique, pure escroquerie. Pas meilleur que Mater ou Fanni, mais très gentil. L'ultime arme de Domenech pour rendre Sagnol intouchable ?

Evra. Impressionnant, le meilleur, mais Abidal, futur adjoint du sélectionneur, lui laissera-t-il sa place ?

Abidal. Une mauvaise saison, d'un niveau inférieur au Mancunien, il devrait être le titulaire grâce à sa Coupe du monde 2006 pourtant pas top.

Squillaci. Zéro plus zéro égal la tête à Toto. Bonne saison, mais loin d'un Mexès ou d'un Abidal dans l'axe. Un gentil lyonnais.

Boumsong. Il a bien fait de signer à Lyon.

Les milieux de terrain : Nasri conserve son boulard in extremis, Benarfa ira traîner le sien à la plage.

Makélélé. Frais et dispo, esperons qu'il puisse reposer ses 50 ans lors du troisième match.

Lassana Diarra. Une belle saison, remplaçant à la hauteur, surtout Alou.

Vieira. Sans blessure, il jouera toute la compétition et sera comme d'habitude le meilleur. Sa dernière compétition au top. Le plus à même de remplacer Zidane dans le rôle du grand frère. Celui qui rassure, pas celui de TF1 qui casse les couilles.

Toulalan. Un nouveau taulier, prépare la succession. Il a déjà les cheveux blancs de Deschamps.

Nasri. Arsène Wenger vient de le faire signer. Entre lui et Benarfa pour jouer sur un côté, il n'y a pas photo, il est moins indiqué. A moins qu'il ne soit le successeur de Zidane ?

Malouda. Un retour en forme est souhaitable. Intouchable car 2006.

Ribéry. Première saison au Bayern, sans un mot d'Allemand, sans baston avec Kahn, il a beaucoup joué et s'est réservé en fin de saison. Il a tout pour être un leader, sauf l'orthographe. C'est le taulier des nouveaux.

Les attaquants : Gomis a volé la sélection à Cissé. Tout le monde s'en réjouit.

Henry. Une saison parfaite pour le sélectionneur adjoint quand Thuram a ses rhumatismes. Il marquera au moins trois buts si son lumbago ne l'embête pas.

Benzema. Joker de luxe, s'est beaucoup dépensé cette saison. Il pourrait même être titulaire car c'est la nouvelle star.

Anelka. Enfin une compétition qu'il aborde comme indiscutable. Il l'est. Enfin il l'était.

Govou. Le réalisateur de Substitute 2.

Gomis. La surprise de la liste. Un grand talent quand c'est l'Equateur en face. Costaud, imposant, il devra quand même faire attention à Thuram à l'entraînement.

Les Djetou 2008 : ils peuvent proposer leurs services au plus offrant. Naturalisé autrichien en deux semaines, ça doit bien pouvoir se faire.

Landreau. N'avait rien à faire là. Paye sa saison.

Mexes. Devait se tenir prêt au cas où l'entraîneur décidait de prendre sa retraite en cours de match, parce qu'il est déjà meilleur. Ne reviendra sûrement pas tant que Domenech sera l'intendant. Une absence dommageable.

Escudé. Fréquemment appelé, des petites blessures et finalement doublé par les Lyonnais. Dure fin de saison.

Flamini. Très bon, mais n'était pas là ni en 2006, ni en 98, il faut croire que ça joue. On a essayé Toulalan milieu droit mais lui relayeur, non.

Alou Diarra. Paye son match moyen d'hier. Superbe saison, c'est con, le chouchou c'est Lassana.

Ben Arfa. Il devait être 2e joker de luxe, tout le monde le voyait dynamiter les fins de match. Hyper frais. L'autre absence dommageable avec le suppléant de Sagnol.

Cissé. Trop irrégulier même si c'est une force mentale. Pas eu besoin de se casser le pied.

2 réflexions au sujet de « Football, Euro, Equipe de France, Domenech : Les sept mercenaires »

  1. bravo à l’equipe de france .Comme d’habitude le sélectionneur ne se perd pas en discours inutile ,seule la vériité du terrain lui importe .Bravo pour sa lucidité et ses compétences : NOUS SERONS EN AFRIQUE DU SUD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *