Open d’Australie : Les tu niques bleus

clic

Yannick Noah hésite encore à revenir vivre en France. Briller en Australie c’est bien beau, mais Santoro a pu faire un discours.

Trois crises d’adulescence, Pascal le Grand Frère sonne déjà à la porte. A la première, Ritchie avait moqué des journalistes, grisé par son retour au Club Med de ses premières vacances, à Monte-Carlo. Mais Squillari n’était plus là pour jouer avec lui, Querrey l’avait remplacé et c’est pas le copain à Richard. La seconde, tout le monde la connaît. En plein repas de famille, chez les cousins américains, Ritchie refuse de manger. Il se fait gronder par Papa et Papy, mais rien à foutre, il préfère jouer avec son Nokia, à table. Il a été privé de sortie pendant six mois.

La crise recommence aujourd’hui. Mais pas pareil. Il a repris l’école, mais ses copains ont de meilleures notes. Il en a déjà torché deux, les autres suivront. Ritchie se découvre de l’orgueil. Comme ça plaît aux filles, il se met même à danser, les jours de défaite. Ca lui rappelle Noah. D’ailleurs, les deux fils de Yannick sont toujours qualifiés, il reste du boulot au petit génie. Et Gilles Simon, le redoublant, a appris à lire sur le tard. La crise d’adolescence du petit génie peut durer.

La marâtre s’affine

Marion Bartoli a bien fait d’emporter ses Chocapic, mais en quarts c’est plutôt Weetabix. Les années passées, elle devait se farcir les petits dej’ locaux. Les Australiens savent pas faire la bouffe. Il paraît que Jankovic était numéro 1 mondiale, mais Mauresmo sait bien que ça veut rien dire. De toute façon, il reste que des Russes, comme d’habitude. Safin a beau appeler sa sœur la grosse Marat, elle devient favorite. Elle aussi cogne dans tout ce qui passe : comment s’appelle Pico en russe ?

Pendant ce temps-là, Nadal est sorti du piège Gonzales. Georges Goven part à la recherche de jeunes talents. A 15 ans, Kristina Mladenovic est vraiment pétrie de qualités.

3 réflexions au sujet de « Open d’Australie : Les tu niques bleus »

  1. Bonjour le Vestiaire,

    Une question con : pourquoi Richard a t-il toujours des ampoules aux mains ?

    A chaque fois que je suis un de ses matchs, il se fait soigner pour ça…

    C’est parce qu’il joue pas souvent, alors faire 4 matchs en 1 semaine ça fait un peu mal ?

    En espérant que Seann William Scott dit « le poète » fasse parler la poudre face à Rodga dit « On est numéro 1 oui ou non ? »

    @+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *