Le roman du perd OL : Tout va à Vologe

lito

Lille, Valenciennes, Marseille, Lorient, Saint-Etienne, Rennes, Auxerre, Monaco, Paris. Est-ce la liste des clubs de Amara Simba ou Lyon est-il aussi nul qu’on le prétend à domicile ?

« On méritait beaucoup mieux. » Soit Claude Puel a un solide sens de l’humour, ce qui accréditerait la titularisation de Mounier, soit Jean II Makoun ne lui a toujours pas avoué qu’ils ont bien quitté Lille et que Keita a pris le train avec eux. La plaisanterie serait alors diabolique. Etre le premier entraîneur de Lille à l’emmener en huitièmes de finale de C1, c’est bien, être le premier entraîneur de Lyon à ne pas enchaîner un titre de champion, c’est mieux. Alain Perrin avait pourtant tout tenté, mais il lui manquait trop de choses. Notamment Mounier et Pjanic, les seuls à pouvoir redonner le sourire à Ederson et Keita par ces temps sombres. Ils y ont mis la manière, mission accomplie. Piquionne aussi s’est joint à la fête en fin de soirée. Un aller simple Part-Dieu – Lille ville pour lundi, s’il vous plaît.

Brise de Nice

Lyon a donc signé son grand come-back, en accrochant le grand PSG du grand Hoarau, qui venait d’étriller le grand Lille chez lui (0-0). Avec une puissance offensive de feu retrouvée, notamment Juninho, qui a cadré au moins une frappe, l’OL a rassuré son public, qui a hué sa joie. Lloris est confiant, Essien aussi. Puel promettait la Ligue des Champions à Noël Tosi, il pourrait lui offrir l’UEFA. La légende est donc fausse, Sochaux et Le Havre ne sont pas les deux seules équipes à avoir perdu à Lyon en 2009.

De son but, Lloris a même décelé un élément qui pourrait avantager Lyon dans la course au titre : le jeu d’avant est de retour. Avant, c’est plutôt Marco Grassi ou Joseph-Désiré Job ? Deux indices : « On a vu de l’envie et de très belles choses. » Makoun devra aussi préciser à son gardien qu’il n’est plus à Nice. « On peut féliciter Mounier et Pjanic, qui ont été à la hauteur (…) Quand on donne tout, on peut sortir du terrain l’esprit tranquille. On verra si c’est un bon point de pris quand Marseille et Bordeaux auront joué. » Entre deux sélections, Domenech fait-il donc des séminaires à Lyon ?

Pendant ce temps-là, Henri Legarda a encore assisté au match, impassible comme d’habitude. Il a décidément la peau dure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *