Omnisports : Direct store

paco

« Je suis vert de rage. » Quand Christophe Pacaud sort de Direct 8 ce soir-là, il pleut des cordes. Il vient aussi d’enregistrer son émission.

Une semaine après la fin de Roland-Garros, Le Vestiaire est tombé sur l’émission de Christophe Pacaud. Une atmosphère étrange, un animateur qui marche pour dire bonjour à chaque invité, d’étranges sosies d’anciennes gloires du journalisme sportif. Réservoir Prod serait-il derrière tout ça ? Personne n’en a jamais parlé, et pourtant la rumeur voudrait que Direct Sport ait commencé le 15 septembre et que des invités s’y succèdent chaque semaine.

Pierre Salviac

Sont-ce ses commentaires de rugby ? Est-ce son résumé de Perpignan-Clermont qu’il conclut par « et à la fin, c’est toujours Clermont qui perd ! Proverbe africain ! » devant un Pacaud des plus séduits ? Est-ce Jean Abeilhou ? Est-ce ses conneries de cabanes qui tombent sur le chien ? Son éviction de France Télévisions reste un mystère.

Jézabel

Son franc sourire illumine l’émission. Une apparition de Leboeuf sur le plateau, une blague graveleuse de Salviac, un Rosenborg-Fiorentina à commenter, rien n’y fait : elle sourit. Noël Tosi ? Elle sourit. Son secret pour placer autant de noms de footballeurs et prouver à Mikis qu’elle aussi elle s’y connaît ? Elle sourit. La chaîne vient d’acquérir les droits pour les matches de l’équipe de France féminine ? Elle sourit ?

Ro Jézabel

Qui se souvient que Roger Zabel animait les soirées Ligue des Champions en 1995 ? Pascal Brunner et son pantalon en toile vert connaissent la réponse, Direct 8 s’en frotte les mains. Il faut tenter le tout pour le tout, les coups de cœur sont là pour ça. Ukrainien et boxeur, Vitaly Klitschko ne s’attendait pas à être l’heureux élu, il passera donc sur la prononciation douteuse de son nom. Abdoujaparov et Vladimir Smirnov ont de quoi être jaloux : eux au moins ne se décommandaient pas.

Mikis

L’autre Monsieur foot de la 8. Capable dans la même année de recruter Noël Tosi comme consultant et de faire un coup de cœur pour saluer Mladenovic. Double exploit journalistique : aller fouiner non seulement dans la catégorie juniors, mais en plus chez les dames. Les geeks qui ne reçoivent pas France 4 paniquent.

Thierry

Toute l’équipe de 100% foot se démène pour qu’il ne sorte plus de chez lui. Les plateaux, c’est plus de son âge.

Pendant ce temps-là, Grimaldo court toujours derrière un petit caprice.

Une réflexion au sujet de « Omnisports : Direct store »

  1. Vous auriez quand même pu faire une allusion à Remy N’Gono qui a au moins le mérite de nous faire rire avec ses proverbes africains!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *