Communication Le Vestiaire:
Karim Ben s’en va (volume 2)

kk

Karim Benzema ne sera plus Lyonnais la saison prochaine. Le Vestiaire l’avait annoncé le 24 février 2009.

Depuis, journalistes, observateurs, éditorialistes, dirigeants, joueurs n’avaient cessé de se gargariser du souhait de Benzema de rester un an de plus en France. Depuis, Benzema est au Real. Benzema ne pouvait pas rester, nous l’avions dit, répété, expliqué, justifié. L’expertise du Vestiaire est incomparable, inégalable, inattaquable. Et ce n’est pas la première fois que notre équipe révèle les secrets du meilleur buteur du monde et de ses acolytes. La preuve.

Le 6 août 2007 : le championnat n’a débuté que depuis une seule journée, Le Vestiaire révèle au monde entier la valeur du futur meilleur buteur de Ligue 1.

Le 15 avril 2008 : Lyon est en route pour un doublé coupe/championnat, la presse annonce Perrin intouchable, Le Vestiaire révèle que le débarquement de l’entraîneur est acté.

Le 8 août 2008, ici et : Le Vestiaire passe au crible les effectifs et révèle que Lyon, Juninho et Puel sont trop faibles et que le club ne conservera pas son titre, ne pouvant compter que sur Benzema.

Le 21 décembre 2008 puis le 10 mars 2009 : Alors que les plus éminents obervateurs croient à la qualif’, Le Vestiaire annonce une branlée.

Le 19 avril 2009 : Alors que le monde médiatique bruisse du retour du vieux Lyon, Le Vestiaire révèle pourquoi Bordeaux va battre Lyon.

Vous pouvez retrouver ces triomphes et d’autres dans notre hommage du 18 mai 2009 . D’après vous qui sera Ballon d’Or 2010 ? Domenech ?

12 réflexions au sujet de « Communication Le Vestiaire:
Karim Ben s’en va (volume 2)
 »

  1. Les joueurs de foot ont ceci de commun avec les hommes politiques: les promesses qu’ils font n’engagent que ceux qui les entendent (naïvement).
    De nouveaux challenges, de nouveaux collègues, une nouvelle villa, une nouvelle auto qui fait vroum vroum en cadeau de bienvenue: un gamin de 20 ans peut-il résister à celà?
    D’aucuns parlerons d’argent. De grâce, pas de trivialité!

  2. Je pense pas que Benzema s’en va pour faire vroum vroum comme dit Gégé, mais plutôt vers un club qui lui propose un défi sportif. Maintenant reste à savoir s’il n’a pas été trop gourmand rapidement avec le recrutement du Real il va devoir s’affirmer dés le début alors que à Manchester il aurait été titulaire. De plus Lyon galère pas mal dans son recrutement, pour l’instant ils ne sont pas prêts de récupérer leur titre

  3. Tu as raison cher Bastos. Si les joueurs de foot étaient attachés aux contingences matérielles, celà se saurait. Ribéry n’est-il pas allé au Bayern uniquement pour pouvoir lire Goëthe dans le texte?

  4. Je n’ai pas dit que l’aspect financier ne les influait pas, mais aller au réal c’est avoir aussi des challenges sportifs plus intéressant que ceux de Lyon! Par contre s’il était allé à Manchester City comme Robinho, on aurait pu douter de ses motivations! De plus tous les joueurs ne sont pas comparables, Ribéry change de clubs tous les deux ans à chaque fois

  5. je pensais que la formule présentait Benzéma comme favori pour le ballon 2010. Il me semble d’ailleurs avoir lu d’autres allusions de même teneur sur le vestiaire. D’où mon premier commentaire.

  6. Excellent ! Piquionne désormais seul a les clés de l’estafette, va enfin pouvoir s’affirmer et redevenir l’international qu’il n’aurait jamais du cessé d’être. Peut-être même qu’il prendra la place de Benzema en sélection ? Quelle place, au fait ? Raymond, une idée ?

  7. David Trézéguet, qui était en vacances au camping de Berck-Plage, apprenant le transfert de Benzema et découvrant le post de Hulkmusclor à l’heure de l’apéro (un Piquion bière), a immédiatement interrompu son séjour et a envoyé un texto à Estelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *