La Légende : Le Pana rit de Djibrill

ppopvic2

C’est le plus gros scandale de l’Histoire du sport après l’affaire Bastareaud et la sélection de Coco-Viloin aux JO de Pékin. Liverpool ne s’en est toujours pas remis. Jean-Claude Hamel et Guy Roux ont frôlé la préventive.

Comment un club aussi avisé (Gérard Houiller, Riise, Diouf) a-t-il pu se laisser berner de la sorte ? Hiver 2004, la trêve bat son plein, le jeune Cissé vient de finir double meilleur buteur de Ligue 1. On n’avait plus vu ça depuis Guivarc’h ou Anderson deux ans avant. On ne le reverra qu’avec Pauleta deux ans après. L’exception, l’apanage des géants. Avec 26 buts, Djibrill atteint un total plus vu depuis Shabani Nonda l’année d’avant. Il n’en faut pas plus pour convaincre les Reds de dépenser 21 millions.

Cissé, Kapo

Le tour est joué, 20 buts en à peine deux saisons. Savidan apprend l’anglais. Deux ans avant, il réalisait une jolie première Coupe du monde, ses meilleurs souvenirs en Bleus : 54 minutes sur le terrain, 216 en dehors, international est un bien grand mot, Louis Marlet et Steve Saha de grands joueurs. Trois grosses blessures, dont un passage à l’OM, un coup de foudre à Sunderland, avec option d’achat. Le pensionnaire du Big Sixteen n’achète pas, le nouveau Canto signe à Athènes, malgré la concurrence féroce de Tottenham, Wigan et Stoke City. Le choix des géants, Benzema apprendrait le grec, Govou le rhôdanien.

3 réflexions au sujet de « La Légende : Le Pana rit de Djibrill »

  1. Kapo joue dans le big eleven, tainio a encore joué la relegation avec cissé dans un big sixteen, Mathis est encore champion de france (avec guinguamp), Guy Roux a brillament appris le ch’ti, Lachuer entend des voix à orléans et fadiga apprend le langage du chomeur, les rendez vous anpe et les assedic, peut etre beneficiera t il du RSA? Boumsong sera t-il le capitaine de l’OL 2009-2010? Mexes titulaire en EDF?

  2. Après avoir lu l’article du Vestiaire consacré à la Perle bourguignonne, Gérard Bourgoin, l’ami de toujours de Jean-Claude Hamel a appelé le Président de l’AJA pour lui rendre compte du contenu de l’article. Celui-ci était en séminaire de rentrée avec tout son staff et la journée avait pour thème: « comment entretenir une relation décontractée avec les médias ».
    Après avoir entendu son vieux copain Gégé, le Président emblématique Yonnais (non, pas Jean-Mi) aurait déclaré: « y’a des baffes qui s’perdent! ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *