Open d’Australie, Santoro : Le fisc prodige

c-fou

La magie, c’est fini, Fabrice Santoro pense à sa reconversion. « Je compte travailler pour les médias télé et radio. Il y a l’organisation du tournoi de Metz et j’espère jouer des exhibitions car j’adore toujours autant le jeu. » Et le fric peut-être. Mais après tout dans la vie, l’important n’est-il pas d’y trouver son compte ?

17h05, 23h55 ou 23h59. L’aéroport de Melbourne Tullamarine sait parfois être magnanime le mercredi pour être à l’heure à son premier jour de travail. Consultant, un bien beau métier(s). Mais parfois le choix est plus étroit, sur le court numéro 3 notamment : gagner, perdre ou prendre une branlée ? Marin Cilic aussi sait conseiller et il ne travaille même pas à la BNP.

Arrivé la veille, reparti le lendemain, pour 2h32 de jeu, ça valait le coup, Fabulous ne s’est même pas emmerdé avec le décalage horaire. 12 points gagnants, 4 balles de break à jouer contre 17 pour Cilic pour 17 979 dollars. Ça valait effectivement le coup. Fabulous ne s’est pas emmerdé à venir pour le pognon. A la longue ça rapporte 10 millions 21 132 dollars. Les joueurs éliminés en qualifications ont tous hâte d’avoir 37 ans.

Lacoste to cost

La suite, c’est Air France qui la raconte, puis Radureau sur le plateau de Melbourne le mag dès le jeudi après-midi. Des billets pré-réservés ? Peut-être. Amortir, la dévorante passion de Fab, qui l’accompagne jusqu’à ses premières balles de service.

Le magicien est comme une potion dans l’eau dans son nouveau costume. Logique, c’est une chemise Lacoste, ça oblige à faire les liaisons et insister sur toutes les syllabes de chaque mot. Ça oblige aussi à avoir les cheveux propres, ça ne sert plus à rien de le préciser, Marco Simone n’intervient que sur le câble.

Fabulous ne voyait pas comment Hewitt pouvait inquiéter Federer, Fabulous ne voit pas comment Davydenko pourrait inquiéter Federer, Fabulous a aimé le match de Jo. Forget resté en Australie, entendre un avis aussi tranché fait du bien. Et quand il faut se farcir Agassi, Fabulous monte au créneau, il y a de quoi être choqué : 61 Grand Chelem joués seulement, c’est loin du record en la matière. C’est toujours moins dangereux qu’un service de Roddick. Peut-être aurait-il dû aller voir le psy de Mauresmo, Manaudou et de l’athlétisme français plus tôt.

Fabulous aurait pu être invité aux spécialistes de Canal + Sport, mais, à l’image de toute sa carrière il a décliné. Il allait pas en plus devoir s’y connaître en tennis. Quelqu’un aurait-il les moyens de le faire changer d’avis ? Ou de vie ?

5 réflexions au sujet de « Open d’Australie, Santoro : Le fisc prodige »

  1. Encore un papier sur Santoro, l’homme au 70 grands chelems (66 éliminations en 1ère semaine, 3 huitièmes, 1 quart), et ce 5 jours après la fin du tournoi? Toujours amusant mais un peu réchauffé… Vous ne tirez plus sur une ambulance mais sur un corbillard!
    Je vous préfère quand vous allumez Chabal.

  2. En effet, 5 jours et même plus, car on l’avait écrit dès vendredi dernier. Restait à trouver un créneau pour le passer. Mais entre Federer, le Hand, le Foot et le Rugby, il n’y avait que le vendredi de libre.
    Ce pourrait en effet être un des derniers papiers Santoro à moins qu’il signe pour Roland ou qu’il gagne au loto.

  3. Arrêtez vos conneries! Vous parlez d’un ancien N°1 mondial. Au fait, à quelle occasion a-t-il été N°1? Le premier qui trouve gagnera trois fois rien, ce qui est quand même le triple de rien du tout.

  4. Il ne vous aura pas échappé que le journaliste suisse auteur de ce papier s’étonne de la présence d’autant de Français en tête du classement. Ce n’est en fait, ni plus ni moins, que de la basse jalousie. Leur compatriote, un certain Federer (quel drôle de nom pour un citoyen confédéral!) végète dans les profondeurs du classement. Le très grand Marc Rosset, dont la finesse du jeu est bien connue, n’est pas près de trouver un successeur dans ce pays plus connu pour ses horlogers que pour ses joueurs de tennis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *