Ligue 1 : Le Policier était ripoux

C’est la dernière journée des transferts, raison de plus pour ne donner aucune info.


Le Tallec à Valenciennes, Diaz à Nice, Corgnet à Lorient, Mvuemba à Lyon : la dernière journée du mercato c’est comme le premier jour d’école, on bourre le cartable et on en laisse la moitié dans le casier, quand on ne l’échange pas contre des pogs dans la cour. L’essentiel c’est d’être choisi assez vite quand on fait les équipes en sport, avant les filles en tout cas.

En parlant de ça, Gourcuff est toujours là. Mais Cris est parti avec l’envie de rester et Bastos est resté avec l’envie de partir. C’est quand même mieux dans ce sens-là. En parlant des stars, Kalou a perdu, ce qui fait penser qu’Ibra est toujours ce bel étalon. Pas du genre à crâner crinière au vent pour un vulgaire doublé contre Landreau, il y en aura d’autres, plutôt du genre à donner la valeur de l’équipe en face.

Marvin et les chipmunks

La prolongation contre Copenhague était déjà suspecte, mais cette fois on en sait vraiment plus sur Lille : quand on met Martin à côté d’Ibrahimovic torse nu à la fin du match, il ressemble pas du tout, mais alors pas du tout, à Hazard. Pas grave, ils ont centré vingt-quatre fois, le collectif est toujours plus fort que les individualités. La preuve, Gignac va être rappelé en équipe de France. Qui pouvait suspecter Baup de réussir un coup pareil ? Du calme quand même : Lorient, Bordeaux, Toulouse, Valenciennes, tout le monde ne pourra pas être champion, même si Ancelotti y met toute sa bonne volonté.

Pendant ce temps-là, Bastia a pris une branlée à domicile : le championnat serait-il plus relevé qu’on ne le croit ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *