La question interdite : le PSG va-t-il gagner la Ligue des Champions ?

C’est moins en voyant Anderlecht-PSG qu’en zappant sur les autres matchs qu’on comprend qu’il est temps de poser la question.

ney

Est-ce en Belgique qu’on peut comprendre qu’on sera champion d’Europe ? Rien ne l’interdit, puisque c’est bien en pensant que Gourcuff était Zidane que Bordeaux a été jusqu’en quarts. Paris a réussi ce qu’une grande équipe aurait réussi à Anderlecht : mettre une grosse branlée à une équipe de nuls qui n’a rien à faire ici. Il fallait le faire, c’est fait, vive Verratti qui dribble trois Belges dans sa propre surface. Pour faire bonne mesure, il l’avait aussi fait contre Benfica et l’Olympiakos, et le PSG avait aussi mis une taule en une mi-temps. Comme un futur huitième de finaliste se cache parmi ces trois belles équipes, Blanc peut laisser Gasset travailler sereinement jusqu’au printemps, lui laisser bosser la possession pour monter à 70%. Les médias crient au Barça et ce n’est pas un SOS, même si ça devrait.

Le vrai problème sera de maintenir tout le monde sous pression. Pas Ibra ni Cavani, qui flambent comme chaque automne, rarement après comme on vous l’a raconté ici et . Et le duo le plus prolifique d’Europe continuera à nous régaler tant que les demi-finales de C1 ou de Mondial ne seront pas organisées en octobre. Pas non plus les autres joueurs du PSG, qui feront comme l’an dernier : jouer les matchs qui les intéressent et laisser les autres à Digne, Ménez et Rabiot. Non, ce sont les autres clubs qu’il faut garder sous pression.

Le Barça a gardé le même niveau de forme que lors du quart de l’an dernier ; sans y voir un rapport avec Cavani, Paris ne pourra pas passer à chaque fois à côté de sa supériorité. Le Real prend des buts, donc il en prendra contre Paris. Les Italiens sont moins forts sans Ibra, ce qui veut tout dire et rien à la fois sinon que le Calcio n’intéresse toujours pas grand monde à part le palmarès de Rudi Garcia.

Manchester a tué le père, Arsenal ne l’a pas tué, Chelsea l’a fait revenir et City a plus que jamais besoin d’argent de poche : pas grand-chose à craindre des Anglais non plus. Il reste évidemment les Allemands et là tout devient passionnant : le Bayern ne sait plus comment être le Bayern et Dortmund effraie l’Europe entière en ayant gagné deux de ses onze derniers déplacements en C1. Attention à Leverkusen et Schalke, donc.

La question additionnelle : Benzema mérite-t-il le Ballon d’or ?

Ca dépend de Morata, attention au petit Cristiano quand même, il est pas mal en ce moment. Mais si Benzema évite de rater encore un but tout fait à 30cm de la ligne sans gardien devant lui, ça devrait bien se passer.

Une réflexion au sujet de « La question interdite : le PSG va-t-il gagner la Ligue des Champions ? »

  1. Ibrahimovic cherche-t-il le ballon d’Or ? Il me semble que Janvier est vite après Novembre, une déconvenue contre le Portugal devrait avoir son effet. Van der Wiel est titulaire avec Van Gaal ? Peu importe, Jallet ne l’est ni avec Blanc ni avec Deschamps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *