Les questions interdites : La France peut-elle ne pas gagner la Coupe du monde ?

Comme avant chaque grand tournoi international tout le monde a fait semblant de s’intéresser aux matchs de préparation.

© L’Equipe, et son excellent service scoop.

Pour le commun des mortels ça fait passer le temps. Entre deux visites sur des sites pornographiques accessibles à toutes catégories d’âge, un petit débat complotiste sur au choix, les vegans ou les vaccins, un gros commentaire haineux sur la politique d’Emmanuel Macron, un peu de compassion et d’accusation sur les drames de notre société tel le retour de Jeremstar ou  les suites de la colonisation en Nouvelle-Calédonie, chacun s’est ensuite installé devant les Bleus, histoire de préparer son intervention d’avant dodo sur les réseaux sociaux. Une vie bien remplie. 

 

Tout le monde sait depuis ses premiers pas d’entraîneur que Didier Deschamps compte tout gagner. Il a presque réussi. On va même d’ailleurs faire comme si c’était bon, faire une finale de Ligue des champions avec le Monaco de Giuly et celle de l’Euro avec Gignac vaut toutes les victoires. Il ne lui manque donc que la finale de la Coupe du monde. Le défi s’annonce encore plus corsé mais il va y parvenir quand il aura répondu aux dix dernières questions qu’il se pose. Ces deux derniers matchs y ont contribué.

1. Comment faire avec des latéraux aussi nuls ?

Deschamps s’est fait une raison. Il devra remporter le Mondial sans Lizarazu, Sagnol ou Thuram. Par chance, Evra et Sagna seront cette fois indisponibles. Pour le reste, il a testé plusieurs joueurs, ça ne changera pas grand chose offensivement, il titularisera les meilleurs en defense. Tout ça parce que Kylian veut pas redescendre.

2. Giroud, remplaçant ?

Ce n’est pas DD qui décidera, mais Grizou. Sur Giroud on est fixé. Il ne maîtrise pas totalement le concept de fidélité dans le couple, mais il n’est pas le seul. Côté terrain il a toujours plafonné au plus haut niveau tout en ayant une technique très rudimentaire mais qui ne ferait pas tâche au cours d’un futsal avec les collègues dimanche prochain, 10h, au terrain des Halles ? Mais avec Griezmann ça fonctionne et là il est fidèle.

3. MBappé en pointe ?

L’aligner devant lui éviterait d’avoir à faire semblant de défendre sur un côté. Le problème c’est que  pour le remplacer sur le côté il n’y a personne. Et Grizou préfère Giroud.

4. On fait quoi avec l’axe central ?

Là non plus Deschamps n’a pas le choix. Desailly ne veut pas revenir et de toutes façons à la fin c’était pas génial. Quant au requin Blanc, il  joue au golf. Du coup il fera avec son trio en fermant les yeux très forts durant les matchs importants. Mais s’il n’est pas champion du monde il saura vers qui se tourner.

5. Rabiot, ça dégage ?

Oui.

6. Pogba, Matuidi, Kante, tous ensemble ?

Et Tolisso avec ?

7. Martial on en fait quoi ?

On attend de voir si Coman revient, on dit au revoir à Payet et on prend Dembele parce qu’il coûte cher.

8. Lemar ?

On l’a déjà dit, c’est le seul qui a gagné sa place lors de ces matchs de préparation.

9. Que faut-il pour aller en finale ?

Benzema ? C’est une blague, il était là en 2014. Il faut une bonne défense ou à défaut une très bonne attaque, sinon tomber sur des équipes faibles. L’Allemagne pourra nous rendre service. Il faut aussi un Grizou qui fait des talonnades.

10. Faut-il prendre Ben Yedder ?

Les plans de Deschamps pour l’ancien Toulousain n’étaient évidemment pas de voir s’il avait le niveau mais juste lui faire découvrir le groupe avant de l’emmener en Russie. Il ne compte pas le titulariser et sait parfaitement ce qu’il vaut en Joker à haut niveau en match décisif depuis son exploit d’Old Trafford : il est meilleur qu’un autre Toulousain, Gignac. C’est pas difficile mais Gignac a presque marqué en finale de l’Euro.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *