PSG-Galatasaray, Falcao : Radamel, le Schtroumpf surcoté

Falcao a-t-il déjà été un grand joueur ? A-t-il vraiment disparu de la circulation ou a-t-il juste eu la carrière qu’il méritait ?  Le Vestiaire avait déjà répondu il y a six ans déjà et n’avait cessé de se répéter. C’est qu’il est plus tout jeune. Le Vestiaire ou Falcao ?

gs

D’après lequipe.fr, Cavani et Falcao n’étaient pas très loin l’un de l’autre car ils marquaient beaucoup. Et finalement, la seule différence apparente c’est que Falcao avait gagné la Ligue Europa, deux fois même. La fameuse Ligue Europa que Porto et l’Atletico se sont partagés sous le règne de Radamel. Pour un peu, ça ressemblerait presque à du journalisme. Presque.

Le beau travail de journaliste effectué par lequipe.fr aurait donc presque mérité la carte de presse si la vraie valeur de ces deux joueurs avait été évaluée par le vrai critère du très haut niveau : ces fameux matchs décisifs en grande compétition. C’est avec cette méthode que le Vestiaire avait révélé il y a bien des années que nombre de buteurs prolifiques n’étaient pas vraiment ce qu’on disait d’eux : aligner Higuain en Ligue des Champions n’a jamais servi à rien, Ibrahimovic n’avait pas les moyens d’en faire gagner une, Van Persie ne valait pas beaucoup mieux.  Puis ce fut Cavani qui eut droit à l’analyse de son statut et de ses capacités qui lui ont permis de s’effondrer en demi-finale de Coupe du monde, d’être absent contre la France en 2018 et de s’effondrer de nouveau en huitième de finale retour de Ligue des Champions. On en reparlera, puisqu’il joue encore apparemment. Falcao aussi a joué un huitième de finale retour de Ligue des Champions. Et devinez-quoi ? Revoici l’enquête qui n’a jamais été réalisée qu’une seule fois sur Falcao.

Toutes les histoires commencent toujours par deux lignes dans une biographie wikipedia : « Pour cette première saison en Europe, il marque 25 buts en 28 matches de Liga Sagres (deuxième meilleur buteur derrière le Paraguayen Óscar Cardozo et ses 26 buts), ainsi que 4 buts en 8 matches de Ligue des champions. » Comme souvent wiki, la source préférée des journalistes du 21ème siècle, dit beaucoup de choses vraies et même encore plus. D’une part, Falcao est un authentique serial buteur qui claque comme il se coiffe. Souvent. Les mauvaises langues diront que le championnat du Portugal est comme celui des Pays-Bas il est difficile d’y planter moins de 20 buts. Et qu’à ce compte-là, même un attaquant paraguayen de seconde zone peut finir meilleur buteur. C’est en effet la seconde conclusion à laquelle on peut arriver : Falcao a fini derrière un Paraguayen, comme il finira derrière un talentueux Brésilien répondant au sobriquet de Hulk la saison suivante. Les deux d’après, ce sont Cristiano et Messi qui lui feront manger la poussière, comme quoi, il est difficile pour un Colombien de se faire une place face aux 4 plus grands joueurs de notre temps. Et encore il a échappé à Cavani l’Uruguayen et Ibra, le j’sais pas quoi, en ne passant pas par l’Italie.

Mais wikipedia va bien au-delà dans sa fine analyse de la première saison de Radamel en indiquant qu’il a inscrit la bagatelle de 4 buts en 8 matchs de Ligue des Champions. Intéressant. Serions-nous enfin face un phénomène devenu assez rare dans le football d’aujourd’hui, un grand joueur ? A suivre dans le deuxième, le troisième et le quatrième épisode.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *