Foot, L1, PSG : Pauleta enfile le posthume du buteur

1.jpg

Contre Lyon, Pauleta a failli signer le triplé le plus fou de l'histoire du football. Le triplé d'un remplaçant qui se contente de rester dans la surface. Depuis Delio Onnis, on n'avait pas vu aussi feignant.

Pauleta n'est plus ce qu'il était. Tout le monde le voit, même lui. Mais le plus dramatique pour Paul Le Guen, qui revit ses sombres heures rennaises, c'est que Pauleta est son meilleur buteur avec 3 réalisations. Voilà qui en dit long sur la qualité de Fraunaldo, Pegguy Bougedelà et autre N'Grog. Pauleta, qui ne se déplace plus sur le terrain sans déambulateur, ne peut plus courir ni sauter. Il rate ses frappes, et s'il marque encore grâce à Vercoutre, cela ne fonctionnera plus longtemps. En fins connaisseurs, les ultras du PSG réclament sa titularisation. Cela ajouterait au drame que joue Cayzac, aussi à l'aise dans un club de foot qu'Artur Jorge dans un film porno.

SOS Cissé

Paris devra donc recruter un attaquant au mercato, sous peine de descendre. Avec un centreur comme Rothen, on conseillerait volontiers un grand. Madar et Nouma ne peuvent plus revenir, ils ne jouent plus au foot. Cascarino n'est plus sur le marché, mais on peut encore trouver d'authentiques grandes buses pour assez cher. On sent venir le coup Djibrill Cissé. Il est à Marseille, et les deux clubs aiment s'échanger des daubes depuis plusieurs années. Grand, d'un rapport qualité-pris défiant toute concurrence, et encore plus usé que Pierre-Michel Paulette, Djib pourrait faire d'une pierre deux coups : enterrer sa carrière et se reconvertir dans le monde de la mode.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *