Natation, Laure Manaudou : Le petit bain, les rivales et la fondue

or.jpgor.jpg

Kate Ziegler, 19 ans, a dépossédé Manaudou de deux records du monde. Pendant ce temps-là, la Française s’entraîne toujours avec son petit frère dans la pataugeoire du jardin.

On avait cru lire dans le décolleté de Federica Pelligrini la première source d’inquiétude de Laure Manaudou, accrochée aux pieds de son Marin comme Janet Evans à son record du 800 m depuis 1989. La sportive préférée des Français n’a physiquement pas grand-chose à craindre de Kate Ziegler, boutonneuse prognate de 19 ans, mais la junior américaine lui a tapé la semaine dernière, au meeting d’Essen (Allemagne), deux records du monde en petit bain, sur 800 et 1.500 m.

Depuis son retour des Maldives, Manaudou est devenue rousse et s’entraîne avec son frère à Ambérieu-en-Bugey. Comment la Fédé a-t-elle pu laisser faire ça ? Comment peut-on confier l’une des plus grandes nageuses de l’histoire à un novice de 21 ans, dont le seul fait d’arme, en plus d’un bac pro et d’un brevet d’état, est d’avoir amené le p’tit dernier de la famille aux championnats de France… cadets ?

« Tout va bien pour Laure. Ses épaules vont bien et son programme de musculation fonctionne bien », a tenté de rassurer Patricia Quint, chargée de surveiller les entraînements du jeune homme. Ca va tellement bien que Manaudou fera l’impasse sur l’étape de Coupe du monde de Sydney. Elle n’a pas besoin de se tester en petit bac, elle y patauge tous les jours.

C’est justement là que le bas blesse. Jusqu’à nouvel ordre, les JO se nagent en grand bassin et à aligner les longueurs de 25 m, la Française n’aura pas de fréquence de bras étalon, comme si un coureur de 400 m haies réglait ses foulées sur une piste de 250 m. Fainéante comme elle est, Manaudou a en plus besoin d’un peu de concurrence à l’entraînement. Les minimes d’Ambérieu ne doivent pas lui en donner beaucoup.

Heureusement, elle avait senti venir la déferlante Ziegler et abandonné le 1.500 comme elle devrait le faire avec le 800. Ne resterait plus alors qu’à se défiler en dos – comme au dernier Open de Paris, curieusement – ou sur 200, contre une certaine Federica Pelligrini.

Sinon Laure aime la fondue, « sous toutes ses formes. C’est vraiment un moment agréable de se retrouver l’hiver avec une bande de copains autour d’une bonne fondue et d’essayer de ne pas trop s’emmêler les pinceaux avec le fromage. » La vie est une question de priorités.

Une réflexion au sujet de « Natation, Laure Manaudou : Le petit bain, les rivales et la fondue »

  1. voila je m’appelle Estelle j’ai 11 ans et depuis au moins 2 ans je voudrai nager avec Laure Manaudou je l’adore trop c’est ma fan si je pourais nager avec elle si je nage avec elle je sens que je vais être trés trés heureuse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *