WTA : Le virus H.E.N.1

grippa2l

C’était en mai 2008, le Vestiaire livrait l’un des diagnostics dont il a le secret : « Le tennis français ressemble à un hôpital psychiatrique. Hénin y a largement sa place. » Moins d’un an et demi après : Monfils a perdu contre de Bakker, Gasquet s’est drogué avec des galoches et Justine Hénin est de retour.

En mai 2008, le quotidien de référence faisait sa Une en célébrant le départ d’une championne. Le Vestiaire, loin d’être arrogant de compétence, rappelait que le départ du sanglier des Hardennes était tout sauf la marque d’une grande. Notre spécialiste tennis ne manquait pas d’ajouter que son come-back ne tarderait pas, arguments d’expert à l’appui.

Comment prévoir le retour d’une numéro 1 mondiale partie à 25 ans avec sa carrière devant elle ? Flash-back.

« 1. Melon for Evert

Pas une seule raison respectable n’a été donnée par Hénin pour justifier son acte. Pour une fois qu’elle n’était pas blessée ou en dépression, elle a trouvé le moyen de se faire interner. Sa pseudo-délivrance, sa fausse sérénité sont des marques de prétention. Et ses antécédents de mauvaise joueuse sont connus : elle n’est pas la seule à avoir pensé abandonner à cause d’un match mal embarqué contre Mauresmo, mais elle est la seule à l’avoir fait. Trouver momentanément plus forte qu’elle lui a été aussi insupportable que de perdre contre Bartoli à Wimbledon. Et si Mauresmo avait arrêté fin 2006, est-ce qu’on l’aurait félicitée de partir tout en haut ?

2. Une blessure pas si Graff

Elle aurait 13 ans comme Gasquet, on dirait qu’elle réagit en enfant gâtée. Ses malheurs ne pardonnent pas tout. On ne peut pas prétendre aimer le sport et encenser ce comportement. Quand Zidane est parti au top, il n’a pas vraiment été encensé, il est revenu. Pour sauver son âme, elle n’a plus qu’à revenir et présenter ses excuses à ceux qui croyaient en elle. Partir à 25 ans, numéro un, c’est bafouer un statut. Mais elle l’a répété souvent : « Je ne joue au tennis que pour moi. » Les rassemblements de Fed Cup devaient être festifs.

3. Seles tombée

Et puis, le très haut niveau, ce n’est pas que savoir gagner, c’est savoir se relever des périodes creuses aussi. Les grands champions, ceux qui marquent l’histoire sur le terrain, sont ceux qui confirment sans cesse et n’abandonnent pas. Elle l’avait fait jusque-là, mais son ultradomination inédite de 2007 l’a rendu inerte. « Sereine, soulagée » dirait-elle. Tsonga a rapidement et parfaitement assimilé qu’il fallait savoir perdre et il l’accepte jusqu’à en faire un principe immuable.

4. L’Effet Malisse

Si vraiment elle avait pensé arrêter en fin d’année dernière (2007), elle n’aurait pas poursuivi pour voir si elle pouvait encore mettre des taules. Si elle avait battu Sharapov à Melbourne, ils auraient attendu un bail leur mère de substitution, les futurs Rochus. La Reine se fout du monde. Et elle ose parler de soulagement, de décision réfléchie. C’est sûr que se faire tauler toutes les semaines, ça fait réfléchir. Mais elle n’a pas 50 ans comme Mauresmo. »

Rien ne tenait dans le départ de Justine Hénin, a fortiori pour une fille que l’on disait championne. Ce n’était que le caprice passager d’une sportive dépressive qui ne supporte pas d’avoir des rivales. Les analyses du Vestiaire triomphent une nouvelle fois et ce n’est pas tout. Notre spécialiste tennis dressait également le même jour, le portrait d’un autre ancien joueur de tennis :

« Gasquet, le benêt du tennis français. Son problème n’est pas qu’il est immature, mais qu’il le restera. Il n’est pas un champion, il n’est pas très malin, il pense que faire un break de dix jours avant Roland Garros n’empêche pas une bonne surprise. Et pourtant, il est le plus doué de tous. Arrêtera prochainement le tennis, peut-être sur ses meilleures vannes. » A l’impossible nul n’est tenu, pourtant il l’a fait et même davantage.

11 réflexions au sujet de « WTA : Le virus H.E.N.1 »

  1. Vous avez mille fois raison. Et ce qu’elle a fait à Amélie est impardonnable. Toutefois, sans sa présence et celle de quelques autres, le tennis féminin ne se serait-il pas résumé à cette définition (empruntée à Gary Lineker): »le tennis est un sport où 2 filles tapent dans une petite balle et à la fin, c’est toujours une Williams qui gagne »?

  2. C’est bizarre il manque le dernier bout de phrase du précédent article :
    « Mais elle n’a pas 50 ans comme Mauresmo ou plus aucune chance comme Clijsters. »

    Ah oui surement car Clijsters qu’il n’avait plus aucune chance revient pour prendre l’US Open.

    Je trouvais bizarre que le vestiaire est toujours raison, mais je comprends mieux.

    Sinon je suis assez d’accord avec Justine :« Je ne joue au tennis que pour moi. » Ca tombe bien je lui demande pas d’argent, juste de bien jouer…

  3. Amusant, il manque le dernier bout mais vous l’avez quand même. Magicien ou juste retardé ?
    Pensez-vous que nous vous aurions donné le lien, si on s’emmerdait à censurer nos erreurs ?
    Le papier a juste été nettoyé des lourdeurs et actualisé. Devinette : La vérité d’un jour est-elle celle de toujours ? Premier indice : Clijsters arrête le 6 mai 2007 et reprend en Août 2009. Deuxième indice : Avez-vous des nouvelles de Sharapova ? Troisième indice : Qui a remporté Roland Garros 2007: Kuznetsova, Safina ou Henin ?
    Faîtes vos jeux.

  4. Ils sont vraiment sympas les mecs du Soir. Pendant quelques instants, je l’ai presque trouvée canon la Juju. Ah si photoshop n’existait pas… Sarko aurait peut-être des poignées d’amour? Allez savoir…

  5. Stop à vos analyses francos-françaises. Certes Justine n’est pas la plus sympathique et agréable joueuse du circuit.
    Il n’empêche que, de 2003 à 2007, peu de joueuses de tennis avait un aussi gros mental. Dois-je rappeler entre autres qu’en 2006 (la meilleure année d’Amélie) elle participe au 4 finales du grand chelem et gagne les masters et donc terminé l’année numéro 1 mondial. La finale de Roland cette année là, elle la gagne plus au mental qu’au tennis car elle n’est pas en grande forme physique.

    Quant à aux matchs contre Amélie:
    1) Si elle a abandonné en Australie c’est à cause d’un ulcère à l’estomac due à une trop importante prise d’anti-douleur pour son épaule et son genou dont elle s’est d’ailleurs fait opérer quelques mois après son retrait. Amélie elle-même a été aux nouvelles après l’arrêt du match.
    Petite anecdote au passage: Justine n’a pas parlé de son ulcère à Carlos Rdoriguez pour pouvoir jouer. Si Justine n’avait pas de mental et aurait été plus lucide, y’aurait même pas eu de premier set.
    2) La revanche s’est fait la même année en demi-finale de Berlin et Amélie prend … 3 jeux car Justine veut ce match et joue un tout grand tennis. Ce fameux mental encore.
    Bartoli a d’ailleurs connu la même mésaventure aux Masters 2007 en se prenant une double roue après avoir battu (à la régulière) Justine en demi à Wimbeldon.
    3) Mauresmo gagne « à la régulière », et notament grâce à un énorme service dans le troisième set, Wimbeldon 2006.

    Je n’ai rien contre Mauresmo et admire sa volonté de continuer malgré le fait qu’elle n’arrive plus à afficher la régularité d’antan. Elle a d’ailleurs un des plus beaux tennis du circuit. La France possède d’ailleurs d’autres joueuses brillantes comme Golovin (si elle revient un jour de blessure) ou Cornet (dont l’attitude est d’ailleurs remarquable car les résultats ne suivent malheureusement pas pour elle cette année et elle continue à bosser). Et je ne voudrais pas oublier Bartoli qui aurait sans doute battu Clijsters à l’Us cette année si elle n’était pas diminuée.
    Il n’empêche que, mêrme si c’est une certaine forme de lassitude mentale après sa génialissime finale des Masters 2007 (dixit Justine elle-même à l’époque) – match qui est d’ailleurs dans les 15 meilleurs de l’histoire de la WTA avec une certaine demi à l’US en 2003 ou Justine a montré qui était la plus forte mentalement – qui l’a poussé au retrait du circuit, ses problèmes physiques étaient importants. En 2008, pour gagner Anvers, elle était sous anti-douleur.
    Son retour est en principe une bonne nouvelle pour tous les amateurs de beau tennis. Personne ne vous demande d’apprécier la personne.

    Un Belge qui en a marre des critiques stupides (y compris de la part de ses compatriotes)

  6. Cher Seb, votre argumentaire tient la route, mais vous devriez l’adresser plutôt à des detracteurs de Justine Hénin qu’à un site qui ecrit que c’était la meilleure joueuse du monde sans rivale.

  7. Dans le premier commentaire je lis quand même: « Vous avez mille fois raison. Et ce qu’elle a fait à Amélie est impardonnable ».

  8. Je ne comprends pas bien votre remarque mais je suppose que c’est ironique. Merci néanmoins de m’avoir publié et longue vie à votre site qui a le mérite de lancer le débat.

  9. Serena Williams redevenue N°1. Avec Venus, elles dominent le tennis féminin mondial (quand elle veulent bien s’y consacrer) depuis une bonne douzaine d’années. D’accord, il y a eu l’intermède Justine Hénin. Qui a eu lieu dans une période où les soeurs n’étaient joueuses que par intermittence. Certes, elles ne jouent pas le tennis le plus glamour du circuit, mais quand elles viennent sur un tournoi, préparées, concentrées et à 100% dans le jeu, elles sont quasiment injouables.
    Et tout celà, sans vraie fausse sortie, sans vrais faux adieux aux fans, sans états d’âme…
    On finirait presque par les aimer ces deux là…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *