Champion du monde : Travail, famille, Pietri

Comme quoi même avec un prénom démodé on peut gagner. Tous les Ugo de la Terre devraient méditer la leçon et fermer un peu leur gueule.

doudi

« C’est le plus grand titre de la carrière d’Alain Schmitt ! » Une troisième place est donc un titre.  Jour après jour les gentils animateurs de Bein sport nous révèlent les coutumes Qatari. Bientôt, le sens du mot pusillanime sera probablement mis au jour. Si Alain Schmitt est plus doué en langue française qu’en judo il le sait sans doute déjà. Et pour une fois il a d’ailleurs été moins pusillanime que d’habitude et c’est peut-être pour ça que pour lui un podium mondial équivaut à une victoire. Mais assez parlé pour ne rien dire car depuis hier soir 22h21 le monde entier n’en a absolument plus rien à foutre d’Alain Schmitt, enfin encore moins qu’avant. Et pour cause, l’histoire du judo a accouché d’un mutant de 23 ans.

Les amateurs de Dragon Ball comprendront de quoi il s’agit en regardant des vidéos de Loïc Pietri :  la force d’un Mongol, la technique d’un Japonais, la colère d’un Coréen, la résistance d’un Tadjik, la jeunesse d’un Française et le nom d’une chanteuse has been des années 80. Et tout ça avec un seul et même morote seoi nage placé à 86 reprises environ dont un bon paquet ont laissé pour mort ses victimes. Pas de quoi l’inculper de crime de guerre pour autant, même David Douillet n’a pas été mis en prison pour avoir mangé toutes les pièces jaunes sans sauce barbecue et c’était pas ses médailles. Et comme Clarisse nous a épargné d’avoir à apprendre à écrire son nom grâce à une finale parfaitement ratée, Loïc Pietri reste à ce jour la grande star des championnats du monde, un talent qu’on avait plus vu depuis Demontfaucon dans le judo tricolore. Mais qui a déjà vu Demontfaucon ?

Pendant ce temps-là Gévrise Rain Man a quasiment fini sa psychothérapie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *