Patrick Montel : « Mahiédine mais c’est qui ? »

Il fête ses soixante ans dont 30 à commenter l’athlétisme en nous faisant vivre des émotions qu’une sexualité digne de ce nom ne remplacerait pas. Et pourtant il n’y connait toujours pas grand chose, voire à peu près rien du tout. Est-ce réservé à son sport favori ou à la vie en général ? Enquête.

montel2

Qu’a voulu dire Patrick Montel en inscrivant « #Sotomayor rayé des tablettes ce soir?«  sur son statut Facebook ? Serait-ce à demi-mot un aveu attendu depuis si longtemps sur son inculture, son incompétence voire tout simplement son ignorance dans ce sport qui l’a fait Roi. Même si comme il l’a dit et répété « tous les spécialistes sont d’accord » était-ce une raison pour répéter bêtement une ânerie? Le rôle du journaliste n’est-il pas d’être un filtre d’analyse, d’expertise et de vérification de l’information. Pourquoi parce que Bondarenko dit qu’il vise le record faut-il forcement croire qu’il va y arriver ? Pourquoi à la vue des ses essais alors qu’il était évident qu’il ne franchirait pas 2,46 m, Montel a-t-il continué à affirmer qu’il allait battre le record du monde, obligeant presque Boyon à faire allégeance à ses bêtises.

La réponse, il nous l’avait donné durant tout l’après-midi en répétant à l’envi que Mahiédine Mekhissi était un grand homme et qu’il pouvait devenir champion du monde. Comment, un type qui n’a pas battu son adversaire du jour une seule fois en à peu près 1000 confrontations se mettrait subitement à gagner ? Rassurez-vous, ça n’était pas une vraie question, tout le monde sait très bien que Mekhissi n’avait aucune chance, même Montel, encore que sa naïveté atteigne des records du monde, cette fois c’est vrai. Mais à quel moment se comporte-t-il en journaliste ? Quand il dit ça ou quand il dit à Boyon de ne plaisanter avec la fois où il a démonté la gueule d’une mascotte ? Ou peut-être quand il se demande pourquoi Mahiédine est tellement sous-coté en France, alors que le mec a quand même construit à longueur d’années son image de bad boy sans cervelle mêlant l’arrogance à la violence. Pour ne pas dire le dopage puisque des soupçons n’ont jamais fait un drogué.

Si les extraordinaires performances de Mekhissi ne font pas de lui le plus grand athlète de notre époque, il le doit uniquement à lui-même et pourquoi pas un peu à Mehdi Baala qui a su parfaitement esquiver ses directs du gauche et du droit. Il a un palmarès sportif conséquent, il a aussi hélas un palmarès médiatique tout aussi chargé et il n’appartient pas à Patrick Montel de le réhabiliter parce qu’il lui a taillé une pipe ou je n’sais quoi. Ca c’est une connerie, pas une information. Pas vrai Patrick.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *