L’édito du Vestiaire : Passage de grade

gdasset442690.jpg 

C'est au moment où Pieter de Villiers annonce son départ que l'on se rend compte de la place qu'il occupait dans notre vie, mais aussi dans le monde du sport dans son ensemble.

Nicolas Anelka regarde ce spectacle d'un air détaché. Ses neurones ne lui permettent pas vraiment de comprendre ce qu'il se passe, sinon il n'aurait pas eu besoin de revenir au PSG. Jacques Marchand l'expliquerait mieux que nous, il y a un âge où l'haleine se putréfie et un autre où il faut faire chier tout le monde. Dès fois ça dure longtemps et dès fois très longtemps. Sylvain Chavanel aura attendu 28 ans pour cesser de mouiller son cuissard à toute heure du jour et de la nuit.

Alizée Cornet, 18 ans vient de découvrir que le plus haut niveau n'était pas qu'une histoire de cul. Goven dément. Lucie Decosse, presque 27 ans, est enfin foutue de devenir championne olympique sans discussion. Samir Nasri, 20 ans, a déjà un boulard plus gros que celui d'Henry. Gasquet, le fils de Francis, fait ses premières dents à 21 ans et ça lui fait tout bizarre, et ça le rend pas plus intelligent. Laure Manaudou, 20 ans, d'ores et déjà meilleure nageuse française de l'histoire, est une vilaine petite capricieuse mais elle le sait, et comme tous ses petits camarades, elle a bien le droit.

Pendant ce temps-là, Michalak, 25 ans, murit et envisage déjà de revenir en France. Un exemple de gestion de carrière. Mais, hélas, on ne peut plus rien faire pour lui à part s'il redevient demi de mêlée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *