Athlétisme, JO, Usain Bolt : …

[gv data= »http://www.dailymotion.com/swf/k7rbh8cwLXZ6P7aZ6i&related=1″][/gv]

[gv data= »http://www.dailymotion.com/swf/k4YcPV3PAeLluq9j6j&related=1″][/gv]

 

Séoul, c'était il y a 20 ans. Usain Bolt a trouvé la meilleure façon de rendre hommage à son idole. Griffith Joyner, c'était aussi il y a 20 ans. Joyeux anniversaires.

Une réflexion au sujet de « Athlétisme, JO, Usain Bolt : … »

  1. Bolt a un physique filiforme assez loin des standards body-buildés du sprint et des types qui se font prendre habituellement, même si il existe surement d autres formes de dopage que les anabolisants. Si il se charge, je me demande a quoi ça pourrait être ? Une suggestion ?

    Sans pour autant naïvement croire a l’exploit. je sais pas si c est aussi louche que çà. Je veux dire, rien a voir avec la progression de Montgomery,qui avait gagné 14 Kg de muscles en 2 mois et était passé de « Tiny Tim » à l’ homme de tous les records. Bolt a déjà marqué l athle de sa jeune empreinte.
    A 15 ans, en cadet il remportait les mondes juniors en 20″62.
    Il possède de plus les records du monde cadets et juniors sur la distance en 20″13 et 19″93, des temps déjà excellents a des âges ou je pense que le dopage n a pas encore réellement sa place dans les compétitions. ( je n ai pas eu connaissance de cas de contrôles positifs dans les mondes jeunes, et vous ?), surtout qu a cette époque, il avait la réputation d un gosse se reposant sur ses facilités et fuyant les entrainements fastidieux.

    Bref, et si il était tout simplement surdoué ?

  2. C’est en effet certainement un surdoué, comme ses compatriotes féminines. Cette année la Jamaïque a reussi à n’aligner que des surdoués, la France ferait bien d’utiliser les mêmes méthodes de détection.

  3. @Ben Johnson : Je pense que tu veux parler de Patrick Montiel ^^. J ai pas attendu les jeux pour m intéresser à ce type. Et un gosse qui depuis qu’il a l’age de passer son brevet te claque des temps de finale mondiale, on a ptet pas a faire a un mec lambda. Meme si il est chargé, ceux qui le sont n ont absolument pas sa facilité.

    @Levestiaire: Les compatriotes féminines me paraissent moins « faciles ».

    J dis pas qu’il est forcement clean , j dis juste en quoi son parcours me paraît un peu différent des standards du dopage sur le sprint.
    L’avenir nous le dira^^

  4. D’accord avec Itsme, Bolt est sans doute bien « préparé », comme les autres (est-il asthmatique lui aussi pour commencer?) mais au delà de ça il semble être un vrai phénomène.
    ça nous change des body-builders qu’on a vu défiler depuis Ben J. (dont quelques-uns ont finit en taule!).
    Au risque d’être traiter de naïf, ce gars là j’ai envie d’y croire. Bolt vrai successeur de Carl Lewis? Pourquoi pas? Vivement le 200m!

  5. Enfin un commentaire éclairé. Il est évident qu’en dépit de sa préparation, c’est un phénomène. Comme Phelps, il a une technique qui approche la perfection. La comparaison avec Carl Lewis est amusante, quand on connaît le parcours santé de ce dernier.

  6. Il est amusant de toujours constater que certains sont prêts à émettre le doute pour les premiers et à enfoncer sans hésitation les derniers.

    PS : Le mec de Sous le soleil a bien changé physiquement mais il est resté aussi idiot.

  7. @Ben John son:
    J suis un grand fan de ce blog, qui malgré le second degré tape souvent juste. Après si il existe des commentaires, j imagine qu’on peut donner son opinion ^^.
    Sinon on a enfin réussi a nommer correctement le binoclard beuglant de france 2 :)

  8. c’est sûr Bolt est clean! Il fait 9″69 en sortant le parachute 20m avant la ligne alors que ben johnson chargé comme un âne est à 10 centièmes. Mais il est vrai que depuis les chaussures vont plus vite, la piste rend mieux, la nutrition a connu des boulversements,…On a attendu 2008 pour voir qu’il faut être grand et moins musculeux pour s’imposer sur 100m. C’est momo green qui doit se retourner dans sa tombe, montgomery et jones au bord du suicide collectif : à quoi ça a servi de faire ses courses chez Balco ?

  9. 16ème, c’est pas mal pour Coco-Vilain dans une demi qui se gagne en 13″31. Même Philibert faisait finale dans les grands championnats. Son DTN avait hélas raison, il n’est encore qu’une burne. La prochaine fois vous attendrez 4 ans pour vous réjouir d’une qualif au temps pour des demis. Après tout, on ne peut pas vous en vouloir, vous n’êtes pas Le Vestiaire.

  10. En effet je ne suis pas le vestiaire.Je ne fais pas preuve d’une mauvaise foi crasse en persistant et signant mes erreurs meme lorsu’elles sont aussi criantes.Passer deux tours pour une premiere sélection, en ayant a priori pas encore un record suffisant pour le faire, c’est loin d’etre dégueu,meme au temps .Mais je n’ai pas vraiment espoir de vous convaincre (et pour cause), çà doit encore trop ressembler au niveau interclubs une demie olympique.

  11. « a priori pas encore un record suffisant pour le faire ». Cette fois c’est vous qui l’avez dit. Qui est juge de ce qui est a priori suffisant ou non ? Il l’a fait, et sans battre son record, donc il avait le niveau. Pas besoin de supputer pour essayer de donner à sa performance des allures d’exploit. Il est 16ème mondial c’est pas mal pour son âge, et pour son premier grand championnat, mais il a encore du boulot pour devenir autre chose qu’un bon Français. Vous devriez apprendre la mesure au lieu de vous emballer comme un cheval fougueux de Jean Rochefort. Heureusement que Bolt est pas français, sinon vous seriez obligé de porter des couches.

  12. Nul besoin de couches, plutot de sacs plastiques, les seules fuites que m’inspire la déferlante jamaïquaine sont des jets de gerbe.

  13. Vous semblez sous-estimer le poids du facteur culturel dans la performance.
    Quelle est la place de l’athlé en France? dans les écoles? les clubs? le sport universitaire est-il réellement développé?
    Les petits jamaiquains jouent-ils au foot dans la cour de l’école? non ils « jouent » au sprint. Quelle est la raison de vivre d’un écolier au pays de Bob Marley? les « Boys and girls ».
    Une dernière chose, le stade de France, aux Etats-Unis, serait indigne d’un stade du championnat universitaire !
    Vous voulez des champions? élargissez le champs de recherche, revalorisez la place de l’athlé chez les plus jeunes, etc.
    Alors certes, on nous parle de dopage…mais est-on plus dopés à l’étranger qu’en France, nous devrions demander à Bob, notre steepler malheureux, seul rescapé (pour l’instant) de l’affaire Dghoughi. Sa réponse nous la connaissons, la vérité est autre : l’athlé français a été, et est peut-être encore, gangrainé par le dopage…Il reste qu’on a ramené une seule médaille de Pékin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *